Mali : Le Premier ministre au chevet des blessés, au Parlement et à l’ORTM

0
296

Au lendemain des violences perpétrées lors de la manifestation organisée par le M5-RFP, Dr Boubou Cissé s’est rendu samedi au chevet des blessés.

A l’hôpital Gabriel Touré, le chef du gouvernement a exprimé au nom du président de la République, le soutien des pouvoirs publics au corps médical mobilisé, souhaité prompt rétablissement aux blessés et présenté ses condoléances aux familles des victimes. Le bilan provisoire est de 3 morts et de plus de 70 blessés, tous admis dans nos hôpitaux et centres de santé, a précisé le Premier ministre.
« Je suis venu rendre visite aux blessés des événements d’hier. Je suis venu leur dire toute la compassion du président de la République, et ma compassion. Je suis venu leur dire que le chef de l’État est un homme de paix et de dialogue. Il ne cessera jamais de nous exhorter au dialogue pour que nous trouvions la solution à nos problèmes par l’écoute plutôt que par l’affrontement », a indiqué le Premier ministre.
Le Premier ministre s’est également rendu à l’ORTM pour constater les dégâts causés par l’occupation anarchique des locaux. Selon la Primature, les dégâts matériels sont estimés à plusieurs centaines de millions de Fcfa. Le chef du gouvernement a constaté par lui-même la destruction des équipements et l’incendie de véhicules de reportage et de plusieurs autres voitures appartenant au personnel.
Le Premier ministre a assuré au personnel de l’ORTM le soutien total du gouvernement et l’a exhorté à continuer à promouvoir la passion du service public dans l’exercice de sa mission.
Partout où il est passé, le Premier ministre a renouvelé son appel au dialogue pour une sortie honorable de crise. Il n’a pas manqué de promettre, par ailleurs, que l’État assumera toute sa responsabilité pour le rétablissement de son autorité, le respect des institutions et la protection des populations et de leurs biens.
« Je lance une fois de plus un appel aux responsables du M5-RFP pour qu’ils puissent encadrer les manifestations dans l’esprit et la lettre de la constitution ainsi que des lois et textes relatifs à l’exercice des libertés. Mieux, je reprends à mon compte l’invitation adressée à tous les enfants du pays pour qu’ensemble nous nous donnions la main pour construire le Mali », a ajouté le chef du gouvernement qui dit être conscient des « grands défis de sécurité, de santé et de développement que nous ne pouvons relever qu’ensemble ». Et de conclure par cet appel : « Je souhaite que cette invitation soit entendue et acceptée ».

A. CISSE

Laisser une réponse