Match amical : Mali-Ghana, un bon test pour les Aigles

0
107

Le bilan des confrontations avec le Black star est largement en faveur des Ghanéens qui se sont imposés 12 fois en 24 matches, toutes compétitions confondues. Mais en 2012 et 2013, la sélection nationale s’est hissée sur la troisième marche du podium de la CAN, en dominant le même adversaire

Le Mali affronte le Ghana aujourd’hui en match amical. Ce sera le 25è choc entre nos deux pays. Pour le moment, le bilan est largement en faveur des Ghanéens. Lors des 24 derniers matches, la sélection nationale n’a gagné que trois fois contre douze pour le Black star (surnom de la sélection ghanéenne, ndlr). Les neuf autres confrontations se sont soldées par des résultats nuls. S’agissant toujours du bilan du Mali contre le Ghana, il faut savoir que les Aigles ont attendu leur 6è confrontation avec le Black star pour s’imposer et vaincre le signe indien. C’était le 13 avril 1975, lors de la manche aller du premier tour des éliminatoires de la CAN 1976.

La sélection nationale a gagné 3-1 à Bamako, avant d’être étrillée 4-0 au retour à Accra. Il faudra attendre 37 ans pour voir la 2è victoire malienne contre le Ghana (2-0, le 11 février 2012, match de classement de la CAN, Gabon-Guinée équatoriale).

Une année plus tard (le 9 février 2013) rebelote : la sélection nationale croise encore le Black star pour la troisième place de la CAN. Comme en Guinée Équatoriale, la confrontation tourne à l’avantage du Mali, large vainqueur 3-1. Auparavant, les deux sélections s’étaient affrontées deux fois lors de la phase de poules des CAN 2012 et 2013, deux explications qui tourneront à l’avantage des Ghanéens (2-0 puis 1-0). En 2017, les Aigles et le Black star se retrouvent à nouveau dans le même groupe et cette fois, le Ghana l’emporte par le strict minimum.

Aujourd’hui à Antalya (Turquie), les Aigles ont l’occasion de soigner leur bilan contre le Black star, l’une des sélections les plus titrées du continent, mais qui est à la recherche de son passé glorieux. Ce derby ouest africain se disputera au complexe sportif Arslan Zeki Demirci, à Manavgat dans la province d’Antalya. Le match sera officié par un quatuor turc composé de Halil Umut Meler, Cevdet Komurcuoglu, Mustafa Emre Eyisoy et Meliz Ozcigdem.

Le regroupement des Aigles a débuté mardi dernier à Antalya et les joueurs sont arrivés par petits groupes, comme c’est souvent le cas lors des stages de la sélection nationale. Plusieurs joueurs et pas des moindres manquent à l’appel, mais, selon le vice-président de la Fédération malienne de football (Femafoot), chargé des équipes nationales, Kassoum Coulibaly «Yambox», cette situation n’entame pas le moral du groupe qui est prêt à en découdre avec le Ghana. «L’état d’esprit du groupe est bon. Pour le match de ce vendredi (aujourd’hui, ndlr) contre le Ghana, je suis optimiste et j’ai confiance aux enfants. Ils feront tout pour s’imposer. Dès mon arrivée, j’ai vu un bon groupe, solide et surtout déterminé à gagner.

L’équipe n’est pas au complet, on peut faire confiance aux joueurs qui sont présents. Le voyage s’est bien passé pour tout le monde, c’était une longue distance, mais tout va bien. Je demande aux Maliens de faire des bénédictions pour les Aigles afin que nous puissions rentrer avec deux victoires», a confié au téléphone «Yambox.

Le défenseur international Hamary Traoré affiche également son optimisme pour ces deux matches de préparation contre le Ghana et l’Iran. «Nous sommes confiants, tout le groupe est prêt à se donner à fond. L’ambiance est bonne et le moral des joueurs est au beau fixe. Nous savons que les deux rencontres ne seront pas faciles, mais nous sommes confiants», a déclaré l’ancien joueur de l’Académie Jean-Marc Guillou. Et d’ajouter : «L’entraîneur (Mohamed Magassouba, ndlr) est au four et au moulin avec le reste de son staff pour que nous puissions gagner ces deux matches amicaux. Ça fait mal de constater que plusieurs joueurs comme Yves Bissouma, Abdoulaye Diaby, Diadié Samassékou sont absents. Ce sont des choses qui arrivent et nous allons tout faire pour gagner pour eux».

Du côté ghanéen, le sélectionneur Charles Akonnor ne tarit pas d’éloges sur les Aigles et s’attend à un match difficile. «Le Mali est une équipe forte, nous avons vu quelques matches qu’ils (les Aigles, ndlr) ont disputés lors de la dernière CAN. C’est un bon test pour nous», déclaré le technicien qui effectuera son baptême du feu à la tête du Black star, lors de ce Mali-Ghana. «Nous voulons y aller et essayer autant que possible de faire de notre mieux et bien sûr de gagner ce match», a ajouté le technicien ghanéen.

Pour mémoire, cette confrontation entre les Aigles et les quadruples champions d’Afrique entre dans le cadre des préparatifs des 3è et 4è journées des éliminatoires de la CAN 2022. Après trois journées de compétition, le Mali partage la tête de son groupe (la poule A) avec la Guinée (4 points chacun), alors que le Ghana mène le bal dans le groupe F avec 6 points. La sélection ghanéenne est logée dans le même groupe que le Soudan, l’Afrique du Sud et le Sao Tomé. Lors de la quatrième journée des éliminatoires, les Aigles affronteront la Namibie à Bamako, alors que le Black star se frottera au Soudan.

Seïbou S. KAMISSOKO

Laisser une réponse