Medersa Issa Ben Sad de Khouloum : Sortie de la 5e promotion

0
244

Neuf élèves coraniques de la section mémorisation du Saint Coran de la Medersa Issa Ben Sad de Khouloum ont reçu leurs attestations de fin d’études et des corans. C’était au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le 15 septembre 2019 à la mosquée « Marquage » de Soutoucoulé sous la présidence d’Assa Mady Diallo, maire de la Commune rurale de Khouloum, en présence de Mahamadou Issa Sangaré, directeur de la medersa Issa Ben Sad et de nombreux invités. Les neuf récipiendaires ont également exhibé un pan de leurs talents d’orateurs lors des séances de lecture de Coran. Ces exercices prouvent que les élèves de la 5è promotion de la section mémorisation du Saint Coran de la Medersa Issa Ben Sad de Khouloum ont bien maîtrisé le livre qui est le socle de la religion musulmane.
« Je salue les efforts de la direction de cette école coranique qui œuvre pour la promotion de l’islam et de l’éducation de l’enfant. Je saisis cette occasion pour inviter les parents à inscrire leurs enfants dans les écoles (coraniques et classiques) », a déclaré le maire Assa Mady Diallo.

Les parents d’élèves apprécient bien cette école qui est réputée pour la qualité de son enseignement. D’après les témoignages de quelques intervenants, certains élèves de la Medersa Issa Ben Sad de Khouloum occupent très souvent le premier rang, damant le pion à leurs camarades des autres écoles de Kayes. Selon le directeur Mahamadou Issa Sangaré, la medersa a ouvert ses portes en 2010. Elle compte 100 élèves pour 4 classes. Dans cet établissement, l’inscription coûte 5 000 Fcfa et la cotisation mensuelle est 20 000 Fcfa. Les élèves sont soumis à un régime d’internat. Ils apprennent le Coran, l’arabe, le français et les arts martiaux. Aux termes de leur formation, les récipiendaires sont orientés soit dans les écoles franco-arabes soit dans les écoles classiques et le choix des classes à fréquenter se fait selon le niveau de chaque élève. Mahamadou Issa Sangaré s’est réjoui de la marque de confiance, dont son école jouit auprès des populations de Kayes. Toutefois, le directeur sollicite toujours le soutien des gens pour offrir un meilleur cadre d’études à ses pensionnaires. Bien que son établissement soit fonctionnel et doté d’un forage, il a besoin de fonds pour rendre les salles de classes plus commodes et achever les chantiers. La direction et la mosquée sont également en chantier.

Bandé Moussa Sissoko
AMAP-Kayes

Laisser une réponse