Ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne: Appuyer et renforcer la capacité des jeunes pour une meilleure inclusion de paix au Mali

0
721

Dans le cadre du Projet d’appui au renforcement des capacités des jeunes pour une meilleure inclusion de la paix au Mali (PARC- Jeunesse), le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, et porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta, a procédé, hier au Carrefour des jeunes à la remise symbolique de chèques aux jeunes bénéficiaires du projet, à travers le Centre national de promotion du volontariat (CNPV).
C’était en présence du directeur général du Centre national de promotion du volontariat, Sékou Oumar Coulibaly, du directeur du Carrefour des jeunes, Oumar Hamadada Touré et d’autres invités. Ce projet se situe résolument au cœur des priorités définies conjointement par le gouvernement malien et le système des Nations unies, au titre du plan cadre des Nations unies pour l’aide au développement, afin d’améliorer les revenus des populations pauvres et vulnérables à travers notamment l’appui au développement d’opportunités d’emplois et d’auto-emploi.
Quatre chèques ont été remis. Le premier avait comme bénéficiaire, Awa Kouyaté, avec une valeur de 325 000Fcfa remis par le Directeur du carrefour des jeunes, Oumar Hamadada Touré. Le second a été remis à Waly Niang, par Cheick Oumar Coulibaly, Chef de Cabinet du Ministère de la Jeunesse de l’Emploi et de la Construction citoyenne dont la valeur s’élevait à 375 000F cfa. Le troisième chèque, d’une valeur de 400 000 Fcfa a été remis à Ibrahim Diallo par le directeur général du Centre national de la promotion du volontariat. Enfin, le quatrième chéquier est allé à Mlle Djènèba Coulibaly et a été remis par le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta. Pour le ministre, Amadou Koïta, l’appui du programme des volontaires des Nations Unies à travers la mise en oeuvre du projet PARC-Jeunesse, vise à contribuer au renforcement des jeunes citoyens entrepreneurs bénéficiaires, à la réalisation d’initiatives, d’actions, et de challenges. L’idée c’est de constituer un levier important en matière de création d’emplois, de richesses et de consolidation de la paix dans notre pays, a-t-il indiqué.
Les fonds octroyés sont des subventions destinées à accompagner les jeunes et les femmes dans la réalisation de leurs projets. Il convient d’insister sur le fait que le montant reçu ne couvre pas totalement les besoins sollicités, il pourrait contribuer à payer quelques outils indispensables au démarrage ou au renforcement d’une micro-entreprise, avait-il rappelé. « J’en appelle donc au sens élevé de responsabilité et de redevabilité des bénéficiaires vis-à-vis du programme des volontaires des nations unies et du ministère de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne », avait indiqué le ministre Koïta.
Quant au directeur général du Centre national de promotion du volontariat, Sékou Oumar Coulibaly, il estime que ce projet, est le couronnement de la collaboration assidue entre le programme de volontariat des nations unies et le programme de volontariat du Mali. « C’est un bel exemple de collaboration qui nous amène aujourd’hui à cette cérémonie de remise symbolique de chèques aux bénéficiaires du programme d’appui et de renforcement des capacités des jeunes pour une meilleure inclusion de la paix au Mali » dira M. Coulibaly. Pour lui ce projet a été conçu pour amener les jeunes et les femmes à s’impliquer davantage dans la recherche de solutions au problème de sécurité, mais aussi leurs permettre de se lancer à travers les fonds de démarrage. La porte parole des bénéficiaires, Mme Sissoko Aissata Illo a salué l’initiative : « c’est avec le cœur plein de joie que je m’adresse aujourd’hui à vous, au nom de tous les bénéficiaires du fonds de ce projet PARC-Jeunesse, volet entreprenariat jeunes du district de Bamako et de Koulikoro, pour vous dire merci, merci pour la confiance portée en nous, merci pour l’appui réconfortant, merci pour nous avoir ouvert la porte qui nous permettra de contribuer à la construction de notre pays, le Mali. »
Siné S.TRAORé

Laisser une réponse