Mise en œuvre de l’Accord : Fin de mission pour Mahamadou Diagouraga

0
242

Ibahim Boubacar Keïta a félicité le général Diagouraga pour son travail

Le Haut représentant du président de la République a œuvré pendant quatre ans pour la réconciliation des esprits et des cœurs dans notre pays

à ce jour, tous les paliers de l’Accord pour la paix et la réconciliation enregistrent un niveau de mise en œuvre supérieur à 60%. C’est là un réel motif de satisfaction pour le Haut représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord, Mahamadou Diagouraga qui a remis, hier à Koulouba, son rapport de fin de mission au chef de l’état.
Il y a quatre ans (2016), Ibrahim Boubacar Keïta plaçait sa confiance en cet inspecteur général de police pour suivre la mise en œuvre de l’Accord qui doit conduire notre pays à la paix et la réconciliation des cœurs. Une mission délicate qu’il a accomplie à la satisfaction du président de la République qui a salué la qualité du service rendu et donné des instructions pour la suite de la mission.
à sa sortie d’audience, Mahamadou Diagouraga s’est réjoui des avancées enregistrées dans le cadre du processus de paix. L’Accord, selon lui, est à une «phase très critique, puisqu’on est arrivé à avancer à plus de 60% au niveau de tous les piliers». Soutenant cette affirmation, l’inspecteur général de police a souligné les progrès accomplis dans le volet défense et sécurité, «qui est le pilier le plus important et qui préoccupe les Maliens». En effet, ce volet a permis à de nombreux jeunes de déposer les armes et d’entrer dans les rangs de l’armée. Certains ont intégré les Forces de défense et de sécurité. «Il y a un bon lot qui est déjà là», a-t-il déclaré. Et d’annoncer qu’un autre contingent est attendu dans les mois à venir.
Selon l’inspecteur général Mahamadou Diagouraga, «on est en train d’entreprendre les mesures pour que dans les semaines et mois à venir, la réinsertion de ceux qui ont choisi la vie civile puisse commencer».

Issa DEMBÉLÉ

Laisser une réponse