Mois de Ramadan : Des vivres pour les veuves de militaires et paramilitaires

0
340

L’Association des anciens étudiants et stagiaires maliens au Maroc a procédé, vendredi dernier, dans les locaux de la direction du service social des Armées, à la remise de denrées alimentaires aux veuves des militaires et paramilitaires tombés sur le champ de guerre.
Les dons étaient composés de sucre, de dattes, de riz et autres pâtes alimentaires.
C’est à travers la Fondation pour la solidarité que les donateurs ont saisi la direction du service social des Armées pour faire ce geste significatif en faveur des veuves et orphelins de guerre.
Une centaine de veuves ou leurs représentantes ont reçu sur place chacune un lot de denrées alimentaires de première nécessité. Selon Haoua Touré, porte-parole de l’Association donatrice, chaque Malien est censé venir en aide aux familles des soldats gravement blessés ou tués sur le front. Cela, au regard de la double crise qui secoue le Mali.

«Conscient de la crise sécuritaire et le coronavirus avec ses effets collatéraux, nous avons souhaité apporter une modeste contribution aux familles des porteurs d’uniforme tombés sur le champ de guerre. Nous espérons que cette petite contribution apportera un sourire aux visages des orphelins », a justifié Haoua Traoré.
Très émue, Mme Guindo Awa Traoré, représentante des bénéficiaires, a remercié le donateur et la direction du service social des Armées pour avoir porté leur choix sur les veuves des militaires. Elle dira que ces dons soulageront leurs familles respectives.
Le secrétaire exécutif de la Fondation pour la solidarité, commissaire divisionnaire Djélika Diallo a rappelé que l’organisation qu’elle dirige a été créée par les plus hautes autorités du pays pour venir en aide aux familles des militaires tombés sur le champ de l’honneur ou celles des blessés graves. «C’est une structure étatique qui œuvre dans le cadre de la prise en charge de l’éducation de ces orphelins, des logements sociaux de ces familles, entre autres», a-t-elle expliqué.

La directrice du service social des Armées, à son tour, a salué et remercié la structure donatrice pour son soutien en faveur des parents des militaires victimes de la guerre au Mali.
Le colonel-major Mariétou Dembélé reconnaitra qu’un patriote s’illustre aussi à travers des œuvres de solidarité surtout au bénéfice des veuves de ceux qui se sacrifient pour la nation. «Le geste n’a pas de prix. Celui qui vous donne un franc aujourd’hui, peut vous donner le million demain », a-t-elle estimé avant de procéder au partage des vivres entre les veuves et/ou leurs représentantes.

Oumar DIAKITÉ

Laisser une réponse