Mopti : Ensemble pour freiner la propagation du coronavirus

0
350

Les passagers empruntent les moyens de transport au mépris des mesures de prévention

Par un arrêté, le gouverneur de la région a interdit la circulation des motos de grosse cylindrée entre les villes, villages, fractions et campements. Tout comme, la vente et le transport de carburant dans les fûts et bidons

De source sanitaire, la Région de Mopti a enregistré 10 cas positifs de Covid-19 dont 6 du personnel de la MINUSMA déjà évacués et 2 cas dont les prélèvements se sont révélés positifs après leur décès. Les populations de la région suivent avec une attention particulière l’évolution croissante de la pandémie du Covid-19 dans notre pays. Dans le cadre de la prévention de cette maladie, elles mettent en application certains gestes barrières comme le lavage fréquent des mains au savon, l’utilisation de gel hydroalcoolique, le port de masque.
Les autorités régionales donnent le bon exemple. Dans tous les services publics ou privés, dans les boutiques et au niveau des lieux de regroupement comme les marchés, les gares routières et fluviales, on y trouve des kits de lavage des mains au savon et du gel hydroalcoolique couramment utilisés par les usagers.
Selon le commissaire principal de police de Mopti, Boubacar Fané, le couvre-feu qui est exécutoire sur toute l’étendue du pays est aussi totalement observé dans la Venise malienne. Pour les premières nuits des patrouilles, les agents de la police, de la gendarmerie et de la garde nationale ont sillonné la ville pour sensibiliser et dissuader les réfracteurs.

De nos jours, le principe du couvre-feu sanitaire est compris de tous. Dès 21 heures, les rues de la ville sont désertes, à en croire le commissaire Boubacar Fané. Cependant, la mesure de distanciation sociale et la limitation du nombre de personnes dans les transports en commun, les marchés, sur les lieux de mariage, baptême et funérailles ne sont pas respectées.
À Mopti, le transport en commun est assuré en majorité par les motos tricycles appelés «Katakatani». Ils desservent l’intérieur de la ville et rallient les quartiers de Medina-coura et Sévaré. Leurs conducteurs ignorent complément l’application de la mesure de limitation à la moitié du nombre de passagers. Moussa Diallo, un conducteur de Katakatani, se soucie plutôt de sa recette journalière. «Pour aller à Médina-coura distant de 6 km si je dois prendre seulement 4 passagers à raison de 100 F par personne la recette ne couvre pas les frais de carburant», explique-t-il.

Face à la pandémie de la maladie à coronavirus, les autorités régionales ne ménagent aucun effort. En plus de l’application des mesures prises par le Conseil supérieur de la défense nationale, relative à la pandémie due au Covid-19 et le décret instituant le couvre-feu, le gouverneur de la Région par décision N°2020-0318/GRM-CAB-2 interdit la circulation des motos de grosse cylindrée entre les villes, villages, fractions et campements de la région. Cette restriction est rentrée en vigueur à compter du samedi 28 mars dernier. Durant la période, la vente et le transport de carburant dans les fûts et bidons sont aussi interdits par la même décision sauf dérogation expresse justifiée.

Dans le cadre de la veille sanitaire, la direction régionale de la santé fait un suivi régulier du cordon sanitaire mis en place pour la riposte contre la propagation de la pandémie. Ainsi, Dr Aguissa Maïga, directeur régional de la santé de Mopti, accompagné de ses collaborateurs, s’est rendu successivement le 2 avril au poste de Barbé, à l’aéroport Ambodéjo et à l’hôpital Sominé Dolo pour un suivi du dispositif de prévention et de prise en charge au cas où la maladie sera constatée. À ces niveaux stratégiques de combat contre le Covid-19, la température des usagers est systématiquement contrôlée, selon Dr Aguissa Maïga.

«Le coronavirus est un cataclysme pour l’humanité. C’est pourquoi, il a commencé par les grandes puissances. Prions Dieu pour qu’il nous préserve de cette terrible maladie», a martélé Hamidou Gariko devant son étal de vente de chaussures au centre commercial de Mopti bondé de monde en ce jour de foire hebdomadaire.

Dramane
COULIBALY
Amap-Mopti

Laisser une réponse