Mopti : Le PROJES remet des équipements à des sociétés coopératives d’exploitants de pierre

0
242

La bonne marche du projet contribura à la cohésion sociale et à la rélance de l’économie locale

Le Programme jeunesse et stabilisation (PROJES) vient de remettre des équipements à cinq groupements de jeunes exploitants de pierre des Communes rurales de Pelou, Soroly, Dandoli, Muetoumo (Cercle de Bandiagara) et Segué (Cercle de Bankass). D’une valeur d’environ 50 millions de Fcfa, le matériel est composé de 5 compresseurs équipés de marteau piqueur et perforateur, des pièces de rechange, d’un trousseau de clé de dépannage et d’une importante quantité d’huile de moteur et de vidange.
Cette remise intervient après que les bénéficiaires aient reçu un accompagnement de Swisscontact en termes de formation en techniques d’extraction et taille de pierre, en gestion simplifiée d’entreprise et de renforcement en petits matériels de travail (marteaux, burins, brouettes, barres à mines, casques, gants, lunettes, bottes). La cérémonie de remise provisoire s’est déroulée le jeudi 6 février dans les locaux de l’antenne régionale de la Fondation Swisscontact de Mopti.
À l’occasion, le coordinateur du PROJES, Ousmane Kouyaté, a rappelé que la stabilisation des Régions de Ségou et Mopti demeure un enjeu majeur et une priorité nationale. Ce qui a valu au gouvernement et ses partenaires, en plus des dispositifs sécuritaires pour ces deux régions, d’adopter des instruments comme le PROJES pour ramener la cohésion sociale et permettre la relance économique de ces localités. Il a rappelé que le PROJES est un programme multisectoriel financé par l’Union européenne dans le cadre du fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique visant à favoriser la stabilisation et le relèvement socio-économique des Régions de Ségou et Mopti. Il est mis en œuvre par GIZ International Service (GIZ Ins) en collaboration avec plusieurs opérateurs de mise en œuvre.
D’une durée de 3 ans (septembre 2018 à septembre 2021), le projet intervient dans les domaines de l’éducation, la santé, l’hydraulique, la cohésion sociale, la formation et l’insertion professionnelle des jeunes, les loisirs. Les cibles du programme sont les jeunes hommes et femmes vulnérables, sans emploi ou en activité précaire non bénéficiaires d’une opportunité d’insertion dans le cadre d’un autre programme.
Le chef d’antenne de Swisscontact en charge de la mise en œuvre du volet formation, insertion socio-professionnelle et promotion de l’entrepreneuriat local s’est félicité du couronnement avec succès de cette première phase. «L’attente pour l’acquisition des équipements a duré et même trop duré parce que la crise multidimensionnelle que vit le pays est passée par là en ébranlant tous les circuits d’approvisionnement», a souligné Yaya Mariko.
Le maire de Pelou, David Tembély et le porte-parole des sociétés coopératives d’extraction et de taille de pierre, Pascal Somboro, ont remercié Swisscontact, le PROJES et l’Union européenne pour cet accompagnement visant à lutter contre la pauvreté et la précarité en milieu jeune. Pour David Tembély, ces jeunes formés et équipés vont appuyer le plaidoyer auprès des autorités et les entreprises pour que la construction des édifices publics en plateau Dogon soit au moins 30% en moellon.
Dramane COULIBALY
Amap-Mopti

Laisser une réponse