Mopti : MISE EN PLACE DE LA COALITION RÉGIONALE DE GESTION INTÉGRÉE DES RISQUES

0
771

La salle de réunion du comité régional de la Croix Rouge-Mopti a abrité les 12 et 13 décembre dernier, l’atelier de mise en place de la coalition régionale de gestion intégrée des risques (GIR). La cérémonie d’ouverture de la rencontre était présidée par le président du comité régional de la croix rouge lead du consortium d’ONG de mise en œuvre du Projet «Dialogue politique en gestion Intégrée des risques (D-GIR)», Aly Dia. C’était en présence de M. Oumar Diarra, coordinateur Plaidoyer et communication de CARE International au Mali et les points focaux du projet D-GIR, Souleymane Katilé et Ibrahima Sadio Fofana de Wetlands International. L’évènement a regroupé les délégués des coalitions et volontaires de la Croix Rouge des cercles de Mopti, Djenné et Bankass et les organisations de la société civile.
La mise en place de cette coalition s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet «Dialogue politique en Gestion Intégrée des Risques (GIR)» financé par les Pays-Bas et exécuté au Mali par un consortium d’ONG internationales : les Partners for Resilience/ Strategic partnership (PfR SP) composés de Wetlands International, CARE International, Croix Rouge Malienne, Croix Rouge Centre du Climat, Croix Rouge Netherlands. Son but est de renforcer les capacités opérationnelles et d’influence des usagers à travers une organisation régionale mieux structurée et intégrée pour efficacement porter le dialogue sur la gestion intégrée des risques au bénéfice des usagers.
En vue d’une participation efficiente, les participants ont eu droit à une présentation du projet D-GIR qui met l’emphase sur la consolidation et la mise à échelle de l’engagement et l’implication communautaire dans la préparation et la gestion des catastrophes, la planification d’urgence et la réduction des risques à travers des activités holistiques de renforcement des capacités et l’influence des décideurs. Les responsables du consortium dans les différentes présentations ont mis un accent particulier sur le modèle organisationnel, le lien fonctionnel entre les unions des usagers mis en place au niveau des secteurs clés (Agriculture, pêche, élevage, exploitation forestière) dans chaque commune avec la dimension genre comme axe transversal, les coalitions communales, locales et régionale. Le contenu du cahier de charges, les qualités/habilités requises d’un élu et les principes clés d’une élection crédible en lien avec la dynamique coalition, enjeux et importance dans le dialogue GIR ont été largement expliqué aux participants.
A l’issue des travaux, un bureau consensuel de 13 membres présidé par Mama Djénèpo de la coalition de Mopti a été mis en place pour une année renouvelable. Selon le premier président de la coalition régionale de Mopti aucun début n’est facile, avec l’appui de chacun et de tous, mon équipe s’emploiera pour le renforcement des mécanismes de gouvernance de l’eau et sa répartition entre différents secteurs et groupes d’usagers dans les bassins du Niger et du Volta; l’intégration des principes de GIR dans les processus de décentralisation au Mali (planification, allocation et suivi des investissements) et la reconnaissance par les bailleurs de fonds et le secteur privé de l’importance des principes de la GIR, pour une application dans leurs projets, programmes entre autres résultats attendus du Projet.
Le coordinateur plaidoyer et communication de CARE-Mali, Oumar Diarra et le leader du consortium PfR SP, Aly Dia, se sont réjouis de la qualité des échanges inclusifs et participatifs qui ont abouti dans la sérénité à la mise en place de ce bureau pour assurer la défense des droits des usagers et assurer la veille citoyenne. Ils ont salué et remercié le royaume des Pays-Bas pour son accompagnement à travers le Projet «Dialogue politique en gestion intégrée des risques (GIR)».
Dramane
COULIBALY
AMAP-Mopti

Laisser une réponse