Mopti : Renforcement de capacités des responsables de la jeunesse

0
91

Les huit cercles de la région étaient représentés à la rencontre

Le stade Baréma Bocoum de Mopti a abrité du 16 au 23 juin une session de formation pour une appropriation des mécanismes en faveur de l’emploi des jeunes et leur participation à la gestion des conflits en 5è Région.
Initiée par la direction régionale de la jeunesse et des sports en collaboration avec le Conseil régional de la jeunesse de Mopti, cette session, financée par le budget national, a regroupé les chefs de services locaux de la jeunesse et les représentants des démembrements du CNJ-Mali dans les huit cercles de la région.

La rencontre, qui s’est déroulée en deux étapes pour le respect des mesures barrières, avait pour objectif de renforcer les capacités des cadres de la jeunesse et des démembrements du Conseil national de la jeunesse pour une appropriation des dispositifs d’accompagnement des jeunes pour lutter contre le chômage. La promotion de leur participation aux processus de gestion des conflits et la réconciliation dans la région pour rompre la chaîne d’enrôlement des extrémistes ont été débattus lors de l’atelier.

Les cérémonies d’ouverture et de clôture, placées sous la présidence du directeur régional de la jeunesse de la 5è Région, Mama Saganta, ont enregistré la présence de nombreuses personnalités. L’équipe technique d’encadrement de l’atelier était constituée des experts dont Diakaridia Curtis de l’APEJ, Mohamed Adama Sidibé de l’AGR et M. Himo du Programme jeunesse et stabilisation (PROJES). Dans son intervention, le directeur Mama Saganta a tenu à saluer les responsables de la jeunesse pour avoir fait le déplacement de Mopti malgré les difficultés. Selon lui, le jeu en valait la chandelle au regard de la situation que traverse la région. «Si on ne met pas un accent sur l’information et la sensibilisation de la jeunesse, ils peuvent à tout moment basculer dans l’extrémisme violent », a-t-il souligné.

Les participants ont passé en revue les textes règlementaires de la faîtière de la jeunesse avec des échanges sur le programme d’activités du Conseil régional de Mopti. Ils ont eu droit à des présentations détaillées sur l’APEJ, le CNPV et le PROJES des structures mises en place par l’état et ses partenaires pour la dynamisation des emplois existants et la création de nouveaux emplois avec des effets induits sur le chômage et la pauvreté en milieu jeune. Les responsables de la jeunesse ont bien appréhendé les opportunités existantes dans la région en faveur des jeunes.

Pour le président du Conseil communal de la jeunesse de Bankass, l’encadrement des jeunes dans les travaux à haute intensité de main d’œuvre et l’octroi de micro-subvention ainsi que la création d’unités de transformation des produits locaux sont des approches qu’il faut rapidement implanter dans toute la région quand on veut donner du travail à beaucoup de jeunes. «Cet atelier nous a beaucoup édifié, il mérite d’être poursuivi pour nous permettre de maîtriser les procédures de montage de requête de financement», a dit Belco Gassamba.

En plus du thématiques développées sur les mécanismes en faveur de l’emploi jeune, un accent particulier a été mis sur la gestion des conflits à travers le thème : «Paix et sécurité : défis et rôles de la jeunesse pour le retour de la paix et la cohésion sociale ». Les thématiques sur la bonne gouvernance et la lutte contre la Covid-19 ont été également abordées par la cinquantaine de participants.

Dramane COULIBALY
Amap-Mopti

Laisser une réponse