Négociation avec Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa : Pr Dioncounda Traoré y tient

0
391

La rencontre s’est tenue en présence des représentants du corps diplomatique et de la société civile

Le Haut représentant du président de la République pour les régions du Centre, Pr Dioncounda Traoré, a réitéré sa détermination à rencontrer Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa pour trouver des solutions au terrorisme qui continue d’endeuiller notre pays. «Je suis prêt à m’entretenir même avec les supérieurs hiérarchiques de ces deux hommes, ceux-là qui tirent les ficelles de ce conflit», a-t-il insisté lors d’une rencontre d’information avec les forces vives de notre pays. Ce rendez-vous, qui s’est tenu hier au CICB, a mobilisé les représentants du corps diplomatique et de la société civile.
Pr Dioncounda Traoré s’est dit honoré de servir une fois de plus le Mali. Cette mission à lui confiée par le chef de l’État consiste à favoriser et soutenir le redéploiement des forces de défense et de sécurité dans les régions du Centre, faire désarmer toutes les milices et forces hostiles, faciliter les échanges intra communautaires et contribuer au rapprochement des points de vue à la lumière de l’intérêt exclusif du peuple malien.
À ces tâches, s’ajoutent l’instauration et le maintien d’un climat de confiance entre toutes les communautés impliquées et entre celles-ci et l’État ainsi que l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie globale axée sur la protection des civils et la réduction des violences intercommunautaires.
En outre, Pr Dioncounda Traoré a expliqué que son institution veillera à ce que les responsables des violations des droits de la personne humaine ainsi que du droit international humanitaire soient amenés à répondre de leurs actes devant la justice. Il s’est dit déterminé à assurer le suivi des actions judiciaires liées aux crimes perpétrés à Koulogon, Ogossagou et Sobane Da, ainsi que tous les autres crimes commis dans les régions du Centre de notre pays.
Le Haut représentant du président de la République pour les régions du Centre a insisté sur le rôle prépondérant du dialogue dans la réussite de sa mission. «Nous devons initier un dialogue franc et sincère avec tous les acteurs de ce conflit», a-t-il soutenu, précisant que cette vertu ne sera pas écartée avec les terroristes.
Les représentants du corps diplomatique dans notre pays, a indiqué Pr Dioncounda Traoré, doivent être des porte-paroles auprès de leurs pays, car cette lutte est celle de l’humanité toute entière. Pour lui, il faut que les pays s’engagent dans une coalition dynamique. «Dans cette guerre, nous avons besoin de nos alliés», a déclaré l’ancien président par intérim pour rappeler que le maintien des forces étrangères est nécessaire afin de lutter contre le terrorisme.
Par ailleurs, Pr Dioncounda Traoré a exhorté les Maliens à se mobiliser pour sauver le Mali en se débarrassant de toutes leurs contradictions secondaires. Il s’est dit ouvert à travailler avec toutes les forces vives qui ambitionnent de trouver une solution durable aux problèmes des régions du Centre. Il estime qu’il faut impérativement soutenir nos forces de défense et de sécurité à travers la mise à leur disposition des informations et des renseignements utiles.
Parlant des milices, l’ex-président par intérim a soutenu qu’elles ne doivent pas porter les armes pour jouer le rôle de l’armée. Au cours de la rencontre, les participants ont adressé leur soutien au Haut représentant du président de la République pour les régions du Centre. Certains intervenants ont demandé au gouvernement d’encourager et financer certaines initiatives visant à prévenir et résoudre les conflits inter et intra communautaires.

Mohamed D.
DIAWARA

Laisser une réponse