Négociations entre le CNSP et les syndicats de l’éducation : Aujourd’hui, le troisième round

0
1035

Les syndicalistes à leur sortie de concertation avec le CNSP

La situation de l’école malienne reste une préoccupation pour tout le monde et requiert un dialogue fécond pour rapidement aplanir les difficultés, notamment concilier les positions. C’est dans cette vision que le 2è vice-président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), le colonel Sadio Camara, a échangé, hier dans l’enceinte du Prytanée militaire de Kati, avec les leaders des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016. Cette rencontre est intervenue après celle de vendredi dernier.

Les échanges entre les deux parties ont porté sur l’application de l’article 39 de la Loi 007 du 16 janvier 2018 portant statut du personnel enseignant des enseignements secondaire, fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale, la reprise rapide des cours et la tenue des examens de fin d’année scolaire 2019-2020.

À l’issue de la rencontre, le porte-parole des syndicats de l’éducation, Adama Fomba, a précisé qu’il n’y a pas eu de compromis. Pour lui, il est clair que la Synergie reste sur sa position, celle d’exiger le respect du contenu du procès-verbal (PV) de conciliation, signé le 17 juin 2020 et dans les délais requis.

Le syndicaliste a aussi souligné que la légitimité du CNSP passe par la prise en charge et la gestion des problèmes brûlants du pays. Le porte-parole des syndicats de l’éducation a également invité les enseignants à rester mobilisés derrière leurs leaders syndicaux pour l’application effective de l’article 39.

Le secrétaire général du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kinane Ag Gadéda, a indiqué que les rencontres entre le CNSP et les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 s’inscrivent dans la recherche de solutions aux problèmes pour la reprise des cours.

«Nous nous rencontrons et travaillons pour trouver une porte de sortie afin que les cours reprennent et que les examens se tiennent conformément aux dates convenues », a confié le secrétaire général.

Il a aussi affiché son optimisme pour la reprise des cours et la tenue des examens. Quant au 2è vice-président du CNSP, il a estime que la revendication des syndicats était légitime. Il a également expliqué que les négociations entre les deux parties (CNSP et syndicats de l’éducation) se poursuivront encore, aujourd’hui, au Prytanée militaire de Kati.

Il faut aussi préciser que le porte-parole des nouvelles autorités, le colonel-major Ismaël Wagué a rencontré le Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME), présidé par Habib Sylla. Les deux parties ont discuté des grandes lignes de la transition qui se profile à l’horizon. Habib Sylla s’est dit satisfait de la rencontre, avant de révéler que le CNSP a promis de ne pas s’éterniser au pouvoir.

En outre, le président du HCME a invité le peuple à soutenir les nouvelles autorités et demandé à la Cedeao de faire une analyse approfondie de la crise sociopolitique de notre pays avant de prendre des décisions. Enfin, il a souhaité que, désormais, les gouvernants soient évalués dans l’accomplissement de leur mission.

Sidi Y WAGUÉ

Laisser une réponse