Nos expatriés : Ça se bouscule pour Adama Diarra Traoré

0
227

Considéré comme l’un des joueurs les plus en vue de la Premier league avant la propagation de la Covid-19, Adama Diarra Traoré ne devrait pas rester longtemps à Wolverhampton. En effet, plusieurs grosses cylindrées d’Europe suivent l’Hispano-Malien de près et il y a fort à parier qu’il quittera l’Angleterre à la fin de la saison. Dans son édition datée du 20 mai, le journal anglais The Birmingham Mail a fait la liste des équipes qui suivent Adama Diarra.

Parmi ces équipes, on peut citer les cadors de Premier league que sont Liverpool, Manchester City et Manchester United. Du côté de l’Espagne, il se murmure que le FC Barcelone, le club formateur du joueur des Wolves mais aussi le Réal Madrid, ont également un œil sur le natif de l’Hospitalet de Llobregat (Espagne). Il y a quelques jours, l’ailier de 24 ans déclarait : «être en Europe est une nouvelle étape pour nous et les physiothérapeutes travaillent incroyablement dur pour assurer notre récupération. Les offres de Madrid ou du Barça viendront quand elles arriveront, mais ma mentalité est de continuer à grandir en tant que joueur. Ce ne serait pas un problème pour moi (si Madrid appelait, ndlr), je ne ferme ma porte à rien».

Cette année, le dragster, comme on l’appelle à Wolverhampton, a joué quarante rencontres, toutes compétitions confondues, marquant à six reprises et délivrant au passage sept passes décisives. Le joueur formé au Barça a surtout fait sensation pour son physique surdéveloppé et pour sa rapidité de mouvements et de courses. Avant l’arrêt du championnat pour cause de crise sanitaire, il caracolait en tête des meilleurs dribleurs de la Premier league.

Parlant justement de pandémie du coronavirus qui paralyse presque toutes les activités et l’économie du football, presque tous joueurs désireux de changer de couleurs ont constaté les dégâts sur leur valeur marchande. Parmi ces joueurs, figure l’international malien, Moussa Maréga qui, en l’espace de deux mois, a perdu 9 millions d’euros de sa valeur marchande (environ 5,9 milliards F cfa). Le «Terminator» ne coûterait plus que 19 millions d’euros (environ 12,4 milliards F cfa), alors que sa valeur marchande était estimée à 16 milliards de Fcfa, avant l’arrêt du championnat.

Selon les statistiques, les mesures de confinement ont réduit les recettes des clubs et la valeur marchande des joueurs se dégrade au fil des jours. Quant au milieu de terrain du Red Bull Leipzig, Amadou Haïdara, sa valeur est passée de 20 millions d’euros (environ 13,1 milliards F cfa) à désormais 15,5 millions d’euros (environ 10,1 milliards F cfa), soit une chute de 4,5 millions d’euros (environ 2,6 milliards F cfa). Acheté juste après la CAN 2019 au Red Bull Salzbourg, le milieu de terrain d’Hoffenheim, Diadié Samassékou, a aussi subi les effets économiques de la pandémie, puisque sa valeur a dégringolé de 20 millions d’euros (environ 13,1 milliards F cfa), il y a quelques semaines, à 12 millions d’euros (environ 7,8 milliards F cfa).

Pour sa part, l’ailier malien de Southampton, Moussa Djénépo, dont la valeur marchande était estimée à 16 millions d’euros (environ 10,4 milliards F cfa), ne coûterait plus que 11 millions d’euros (environ 7,2 milliards F cfa). Quant à Yves Bissouma, sa valeur marchande aurait chuté de 15 millions d’euros (environ 9,8 milliards F cfa), à 9,5 millions d’euros (environ 6,2 milliards F cfa). Mais malgré la chute des valeurs, le prochain mercato ne s’annonce pas affairant car les clubs ont subi des pertes et ont donc moins d’argent à dépenser.

S. S. K

Laisser une réponse