Nos expatriés : Sékou Koïta veut marquer l’histoire de Salzbourg

0
217

«Sa technique, son sens du but, sa capacité à accélérer et à temporiser quand il le faut, à évoluer en pivot aussi, en dépit d’un gabarit encore fluet, augure d’un avenir étincelant. évidemment, il doit encore régler quelques détails dans son jeu, mais cet enfant de la balle possède un potentiel rare», analysait le style de jeu de Sékou Koïta, le site français l’équipe à la veille de la finale du CHAN 2016. Aujourd’hui, on peut dire que le joueur malien du Red Bull Salzbourg a confirmé tout le bien qu’on pense lui. Malgré une déchirure musculaire qui l’a éloigné des pelouses pendant 3 semaines, Sékou Koïta a, en effet, inscrit 6 buts et distillé 3 passes décisives en 10 matches, pour seulement 5 titularisations. Avec les départs du Japonais Takumi Minamino à Liverpool et du Norvégien Erling Braut Haland au Borussia Dortmund, le jeune Malien, qui dispute sa toute première saison avec l’équipe première, peut désormais espérer une place dans le 11 majeur du technicien américain Jesse Marsch.
Son rêve le plus fou est de marcher sur les traces de Sadio Mané, afin de devenir un joueur de haut niveau. Sékou Koïta est conscient de ce qui l’attend au RB et se prépare par conséquent à relever les défis. «Tout va bien, Dieu merci. Le coach du Red Bull Salzbourg Jesse Marsch, a été très clair avec tous les joueurs en début de saison. Il a dit qu’il avait besoin de tout le monde et que chaque joueur est important dans le groupe. C’est cette philosophie qu’il a amené dans ce club et il travaille toujours dans ce sens. C’est vrai que dans chaque club, il y a toujours de la concurrence. Au Red Bull, il y a beaucoup d’attaquants. On marque tous des buts et il remanie à chaque fois l’équipe», confiait il y a quelques jours l’international malien.

Formé à l’Union sportive du Cercle de Kita (USC Kita), Sékou Koïta s’est révélé au grand public en 2015. C’était lors des éliminatoires de la CAN U17 et, surtout pendant la phase finale de la compétition qui sera remportée par les Aiglonnets. Auteur de 2 buts, le jeune milieu offensif a été l’un des grands artisans du sacre de la sélection nationale et du beau parcours réalisé par la sélection nationale cadette, quelques mois plus tard au Mondial chilien (finaliste). En 2016, Sékou Koïta participe au Championnat d’Afrique des nations (CHAN) avec le Mali. Lors de ce tournoi, le jeune international dispute six matches et inscrit un but contre l’Ouganda au premier tour. Le Mali atteint la finale de la compétition, mais s’incline lourdement 3-0 devant la RD Congo. Seul joueur malien de l’histoire à avoir disputé cinq finales avec l’équipe nationale, Sékou Koïta est sélectionné avec les U20 pour la Coupe du monde en Pologne. Lors de cette campagne (le Mali a été éliminé en quarts de finale, ndlr) il termine la compétition avec un bilan de 3 buts et autant de passes décisives en 4 matches lors de la dernière CAN en Egypte, l’ancien sociétaire de l’USC Kita faisait partie des 23 joueurs sélectionnés par Mohamed Magassouba. Sékou Koïta n’a pas marqué à la CAN, mais quelques mois après cette campagne, il ouvrira son compteur-but lors du match amical Afrique du Sud-Mali (2-1 pour les Bafana-Bafana, 13 octobre 2019 à Johannesburg). Salzbourg vise cette année un septième titre consécutif en championnat et Sékou Koïta rêve de marquer l’histoire du club, comme l’ont fait ses illustres devanciers, Sadio Mané et Naby Keïta.

Seïbou S.
KAMISSOKO

Laisser une réponse