OPDAD : Mme SASSOU N’GUESSO ANTOINETTE ÉLUE NOUVELLE PRÉSIDENTE

0
223

Lundi dernier, la première Dame du Mali, Mme Keïta Aminata Maïga, présidente de l’ONG AGIR, a pris part à Niamey à la 23è assemblée générale de l’Organisation des premières Dames d’Afrique pour le développement (OPDAD). Lors de cette session, l’épouse du président de la République, grâce à son leadership, à ses longues expériences dans la recherche et la concrétisation du bien-être des populations vulnérables, à travers son ONG AGIR, a été sollicitée pour dialoguer avec les partenaires de l’OPDAD pour la mise en œuvre de son nouveau plan stratégique 2019-2023.
L’objet de ce nouveau plan triennal est de contribuer à la santé et au bien-être des enfants, des jeunes et des femmes par le biais du plaidoyer, de la mobilisation de ressources et des partenariats stratégiques. Prenant la parole devant les partenaires de l’OPDAD, à savoir le Système des Nations unies,  Global Fund et le Groupe ABOTT, la première Dame du Mali dira ceci : «les défis sont nombreux, on peut s’inspirer les unes des autres. Nous sommes dans un cadre où il faut s’écouter pour atteindre le bien-être de nos populations vulnérables. Il est bon qu’on intervienne de manière participative tout en tenant compte de la situation dans nos pays respectifs. Nous sommes les chevilles ouvrières de nos époux et nous pouvons avancer avec la communication, la sensibilisation, le plaidoyer».
En outre, Mme Keïta Aminata Maïga a sollicité les partenaires à s’investir encore plus dans la sensibilisation. Ce premier dialogue de la session était animé par Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique sur le thème : «Vision stratégique de l’OPDAD 2019-2023 ; honorer le passé, défier le présent et créer l’avenir pour l’OPDAD». Ce dialogue rentre dans le cadre des échanges de l’OPDAD avec ses partenaires sur les axes prioritaires du cadre de collaboration en vue de la mise en œuvre du plan stratégique 2018-2023, pour une Afrique développée avec des enfants, des jeunes et des femmes en bonne santé.

Mme Sassou N’Guesso Antoinette

A l’issue de la rencontre, Mme Sassou N’Guesso Antoinette, membre fondatrice de l’OPDAS, a été désignée par ses sœurs pour présider aux destinées de l’OPDAD pour deux ans. Elle succède  ainsi à la première Dame du Burkina Faso, Adjoavi Sika Kaboré. L’OPDAD s’est également dotée d’un nouveau statut, d’un nouveau plan stratégique (une première dans l’histoire de l’Organisation) et d’un nouveau bureau chargé de piloter la mise en œuvre du plan stratégique 2019-2023. Dans son mot de bienvenue, la première Dame du Niger, Hadja Aïssatou Issoufou, présidente de la Fondation Guri Vie Meilleure, avait salué et remercié ses sœurs africaines pour avoir répondu massivement au rendez-vous de Niamey. Elle avait aussi exhorté ses sœurs à continuer la collaboration et la concertation entre l’OPDAD, l’Union africaine et les partenaires pour la mise en œuvre du plan stratégique 2019-2023.
Invité-surprise de la rencontre, le président de la République du Niger,  Issoufou Mahamadou, a rendu hommage aux premières Dames d’Afrique et salué leur engagement auprès de leurs époux. «Je sais combien votre organisation joue un rôle dans chacun de nos pays et de manière générale sur le continent. Depuis la création de notre organisation, les premières Dames sont restées solidaires aux côtés des chefs d’Etat pour faire avancer la cause de l’Afrique, la cause du continent, de l’intégration africaine», a-t-il dit.

Source : Cabinet de la Première dame du Mali

Laisser une réponse