Open international Max solution de taekwondo : La belle moisson des athlètes maliens

0
192

La délégation malienne était composée de 20, dont 18 athlètes

Trois médailles d’or, une médaille d’argent, trois médailles de bronze et un trophée de meilleur combattant du tournoi : tel est le bilan des combattants maliens à la 2è édition de l’Open international Max solution qui s’est déroulée du 22 au 23 février à Dakar au Sénégal.
Au total, cinq pays ont participé à la compétition : le Sénégal, le Mali, la Gambie, la Guinée et la Mauritanie. La délégation malienne était composée de 20 personnes, dont un encadreur, Maître Yaya Dembélé, une déléguée fédérale, Samaké Aminata Dembélé, et 18 athlètes.
Les combattants étaient repartis en deux catégories, les seniors (12) et les juniors (6). Les athlètes seniors avaient pour noms : Abdoulaye Keïta (-58 kg), Batitié Diallo (-58 kg), Mohamed Fofana (-68 kg), Seydou Doumbia (-68 kg), Issouf Soumano (-80 kg), Mamadou Gologo Coulibaly (-80 kg), Boubacar Diaby (+80 kg), Mamadou Karambé (+80 kg), Djénébou Sacko (-57 kg), Sadio Niang (-57 kg), Oumou Coulibaly (+67 kg), Aminata Traoré (+67 kg), alors que la sélection nationale junior était composée de Moussa Sangaré (-55 kg), Mamoutou Traoré (-55 kg), Ibrahim Fané (-55 kg), Soungalo Bagayoko (-55 kg), Mamadou Diawara (-73 kg) et Aïssata Mohamed Siby (-49 kg).
à l’issue du tournoi, l’équipe malienne a récolté 7 médailles, dont 3 médailles d’or, une médaille d’argent et 3 médailles de bronze. Les trois médailles d’or ont été remportées par Oumou Coulibaly (+67 kg), Aïssata Mohamed Siby (-49 kg) et Abdoulaye Keïta (-58 kg), alors qu’Aminata Traoré (+67 kg) s’est adjugée l’unique médaille d’argent. Quant aux trois médailles de bronze, elles ont été décrochées par Boubacar Diaby (+80 kg), Mamadou Diawara (-73 kg) et Djénébou Sacko (-57 kg).
Cerise sur le gâteau pour la délégation malienne, le trophée de meilleur combattant de la compétition a été décerné à Abdoulaye Keïta (-58 kg). «J’ai bien préparé ce tournoi. J’ai fait une bonne partie de ma préparation avec Seydou Fofana (médaillé d’or au tournoi de Rabat et premier athlète malien à se qualifier pour les J.O de Tokyo, ndlr). Dieu merci, je n’ai rencontré aucun problème pendant la compétition.
J’ai gagné facilement tous mes combats. Je suis content d’avoir la médaille d’or et surtout, le titre de meilleur combattant de la compétition», a réagi Abdoulaye Keïta, avant de marteler que son ambition est de remporter un titre africain et mondial.
«Tout est possible dans le sport, avec le travail et le soutien de mes grands Maîtres, je réaliserai ce rêve, Inch Allah».
Au classement général, le Mali a terminé troisième derrière les deux équipes (1 et 2) du Sénégal. Pour l’entraîneur Maître Yaya Dembélé, le bilan du Mali est encourageant, surtout, soulignera-t-il, «quand on sait les conditions dans lesquelles la délégation a voyagé». «Nous sommes arrivés à Dakar à 3h du matin, après trois jours de route et dès le lendemain, les enfants sont montés sur le tatami. Ils étaient fatigués, raison pour laquelle la moisson n’a pas été à la hauteur des attentes pour la première journée de compétition.
Mais le lendemain, nos athlètes ont montré de quoi ils sont capables, en remportant plusieurs médailles», a expliqué Maître Yaya Dembélé. Pour la déléguée fédérale également, les athlètes maliens méritent d’être félicités, après ce qu’ils ont démontré à Dakar.
«En tant que déléguée fédérale, je suis satisfaite de la prestation de nos athlètes et de ce que j’ai vu à Dakar. C’était ma première fois d’accompagner une équipe nationale et j’avoue avoir été émerveillée par le comportement des enfants», a dit Samaké Aminata Dembélé.

Boubacar THIERO

Laisser une réponse