Organisation d’élections crédibles : Le gouvernement rassure les partis politiques

0
319

Le chronogramme des élections législatives a été présenté, hier, aux partis politiques, en présence du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah. Le document présenté détaille les activités du processus électoral du début jusqu’à la fin, allant de la mise à jour du fichier électoral issu de la révision annuelle de l’année 2019 à la proclamation des résultats définitifs du 2è tour des élections législatives par la Cour constitutionnelle, prévue en avril 2020.
Au cours des échanges, les partis politiques ont évoqué plusieurs préoccupations que le gouvernement doit résoudre pour organiser des élections crédibles. Il s’agit, notamment de l’insécurité dans la Région de Mopti et autres parties du Mali, du retour des sous-préfets à leurs postes, des insuffisances du fichier électoral, ainsi que de la sécurisation des agents et des matériels électoraux.
La représentante de l’Union pour la République et la démocratie (URD), Mme Coulibaly Kadiatou Samaké, a insisté sur la relecture de la loi électorale et l’octroi abusif des procurations. Elle a aussi demandé au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation de préciser d’avance les endroits où les élections ne peuvent pas être organisées. Mme Coulibaly Kadiatou Samaké a tout de même signalé que son parti est prêt à aller à ces élections.
Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a promis à ses interlocuteurs que les sous-préfets seront présents à leurs postes avant le lancement de la campagne. Il a insisté sur l’accompagnement de toute la classe politique pour réussir cette élection dont la crédibilité, soulignera-t-il, dépend de nous-mêmes. «Donnez-nous rendez-vous au lendemain du premier tour pour signaler les manquements», a ajouté le ministre Bah, avant de rassurer les formations politiques des démarches entreprises pour rendre ces législatives plus crédibles. Boubacar Alpha Bah a conclu en annonçant que l’audit du fichier électoral sera fait.
De son côté, le représentant du ministère de la Sécurité et de la Protection civile a indiqué que les dispositions seront prises avant, pendant et après les élections. Au nombre de ces mesures, il y a la sécurisation des sièges des partis politiques et des bureaux de vote, le bon acheminement du matériel électoral et une distribution correcte des cartes d’électeur.
Le Conseil des ministres de mercredi dernier a annoncé que le collège électoral est convoqué le dimanche 29 mars 2020 sur toute l’étendue du territoire national, à l’effet de procéder à l’élection des députés à l’Assemblée nationale. La campagne électorale, à l’occasion du premier tour, sera ouverte le dimanche 8 mars 2020 à zéro heure. Elle sera close le vendredi 27 mars 2020 à minuit, précise le communiqué du Conseil des ministres. Un second tour aura lieu le dimanche 19 avril 2020 dans les circonscriptions où aucun candidat ou liste de candidats n’obtient la majorité absolue des suffrages exprimées au premier tour.
La campagne électorale à l’occasion du deuxième tour sera ouverte le lendemain de la proclamation des résultats définitifs du premier tour. Elle sera close le vendredi 17 avril 2020 à minuit.
Mohamed D.
DIAWARA

Laisser une réponse