Organisation pour la mise en valeur de fleuve Sénégal : LE CONSEIL DES MINISTRES SATISFAIT DE LA MISE EN ŒUVRE DES PROGRAMMES

0
1314

A l’issue des travaux, le Conseil a noté le bon déroulement de la mise en œuvre de la feuille de route de la navigation et approuvé les budgets 2019 ainsi que les programmes d’activités des différentes structures
de l’Organisation

La 71è session du conseil des ministres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) s’est tenue, dimanche à Bamako, sous la présidence du président de son Conseil des ministres et non moins ministre de l’Energie et de l’Hydraulique de la Guinée, Check Taliby Sylla. C’était en présence du ministre de l’Energie et de l’Eau, Sambou Wagué et de son homologue mauritanien en charge du Pétrole, de l’Energie et des Mines, Mohamed Abdel Vetah.
Etaient également présents le représentant du ministre sénégalais en charge de l’Hydraulique et de l’Assainissement et ambassadeur du Sénégal au Mali, Birame Mbagnick Diane et le haut-commissaire de l’OMVS, Hamed Diane Séméga.
Plusieurs points étaient à l’agenda de ce conseil, notamment le bilan 2018, le programme d’activités 2019 et le projet de budget pour l’exercice 2019. Les ministres ont également examiné les rapports d’activités 2018 et les budgets 2019 de la Société de gestion de Diama (SOGED), de la Société de gestion et d’exploitation de Manantali (SOGEM), de la Société de gestion de la navigation (SOGENAV) et de la Société de gestion de l’énergie des ouvrages du haut bassin du fleuve Sénégal (SOGEOH).
A l’ouverture des travaux, le ministre de l’Eau et de l’Energie, Sambou Wagué, a précisé que cette session donnait également des directives pour corriger les insuffisances constatées et validait des nouveaux programmes d’activités mieux adaptés pour l’année 2019.
Le haut-commissaire de l’OMVS, Hamed Diane Séméga, a axé son intervention sur des activités réalisées par son organisation et les perspectives.
Lesquelles sont regroupées en cinq grands chantiers, portant sur la gouvernance du système, les infrastructures structurantes, l’innovation, la sécurité alimentaire et la visibilité de l’organisation.
L’une des ambitions du Haut commissariat de l’OMVS est l’opérationnalisation du programme relatif à la navigation sur le fleuve Sénégal. Ledit programme, «aussi ancien que l’Organisation elle-même, était en vitesse de croisière avec l’adoption de la feuille de route», a souligné M. Séméga. Il a indiqué que les principales études ont été effectuées et le partenaire stratégique maintient son engagement pour le développement du projet. «Nous comptons sur l’accompagnement des Etats pour diligenter toutes les formalités administratives en vue de mobilier les ressources auprès de Eximbank Inde et démarrer les travaux», a-t-il plaidé.
En outre, le haut-commissaire de l’OMVS a annoncé que le barrage de Gouina est en plein chantier, suite aux dernières négociations avec l’entreprise SINOHYDRO. Avec la même entreprise, a-t-il ajouté, les négociations sont terminées pour la réalisation du barrage de Koukoutamba (Guinée).
Pour sa part, le président du Conseil des ministres a félicité le Haut-commissariat pour ses intiatives dont la mise en œuvre diligente du barrage de Gourbassi. Cheick Taliby Sylla a mis en exergue les nombreux impacts positifs de ce barrage régulateur sur la navigation, l’agriculture irriguée ou de décrue. Il a estimé que cette nouvelle méthode initiée par le Haut-commissariat pourrait être étendue aux barrages de Bouréya et Balassa. «Nous pourrons ainsi, dans des délais réduits, aménager tous nos grands sites de barrage», a déclaré le président du Conseil. Toute chose qui, selon lui, va renforcer notre capacité de production hydro-électrique et de maîtrise de la ressource en eau.
Les travaux de cette 71ème session ont été sanctionnés par un communiqué final dans lequel le Conseil des ministres dit avoir pris connaissance de l’état d’avancement satisfaisant de la mise en œuvre des programmes de l’Organisation, à travers les rapports d’activités des différentes structures (haut-commissaire, SOGED, SOGEM, SOGENAV et SOGEOH). La réunion a aussi noté le bon déroulement de la mise en œuvre de la feuille de route de la navigation. En outre, elle a approuvé les budgets 2019 et les programmes d’activités des structures citées en haut. Les ministres ont donné des directives appropriées pour leur mise en œuvre. Aussi, les différentes résolutions ont-elles été adoptées par le Conseil qui s’est félicité de l’accueil réservé aux participants et du bon déroulement des travaux.

Bembablin DOUMBIA

Laisser une réponse