ORTM : Des innovations majeures dans les grilles de programmes

0
201

Le ministre Yaya Sangaré a présidé les travaux du conseil d’administration

L’Office de radio et télévision du Mali (ORTM) a tenu la 45è session de son conseil d’administration, vendredi dernier dans la salle de conférence du ministère en charge de la Communication. Les travaux, dirigés par Yaya Sangaré, ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions, Porte-parole du gouvernement, ont eu lieu en présence du directeur général de l’ORTM, Salif Sanogo, et de la totalité des administrateurs.
Ces derniers ont examiné et adopté les projets de budget 2020 et de grilles radio et télévision au titre de 2020, et le programme d’activités 2020. De l’analyse des documents soumis aux administrateurs, il ressort que le budget prévisionnel de l’ORTM pour 2020 s’élève à 14,072 milliards de Fcfa. Les ressources propres, estimées à 55,99% de ce montant, sont attendues à hauteur de 7,879 milliards de Fcfa, en baisse de 9,38% par rapport à 2019 (8,695 milliards de Fcfa). La subvention de l’État qui équivaut à 44,01%, devrait se chiffrer à 6,193 milliards de Fcfa, dont 500 millions de Fcfa sur le Budget spécial d’investissement (BSI).

«Le projet de budget 2020 connaît donc une diminution de 10,01% environ par rapport à 2019, dont la dotation rectifiée se chiffre à 15,638 milliards de Fcfa. Un montant de 4,115 milliards de Fcfa de la subvention de l’État sera utilisé pour faire face à des charges contraignantes sur les registres», a précisé le ministre en charge de la Communication.
Yaya Sangaré a aussi noté qu’à la date du 31 octobre 2019, l’ORTM n’avait pas atteint ses prévisions budgétaires. «L’Office a eu un taux de réalisation de 31,19% pour un montant de 2,712 milliards de Fcfa, en nette régression par rapport à 2017 et 2018 où il avait respectivement mobilisé 4,400 milliards de Fcfa en 2017, soit un taux de 100% et 3,532 milliards de Fcfa en 2018, soit un taux de 79,38% », a-t-il relevé.
Concernant le programme d’activités 2020, le ministre Sangaré a annoncé, entre autres, le développement d’une politique de production et de diffusion de programmes radio et télé en rapport avec les objectifs de développement socio-économique de notre pays, l’organisation de la mobilisation sociale et la couverture des élections prévues en 2020.

Le président du conseil d’administration expliquera que ce programme met l’accent sur la promotion de la diversité culturelle et des langues nationales, la mise en place d’un système de contrôle de la qualité de réception des programmes de l’ORTM sur l’ensemble du territoire et la poursuite des travaux de numérisation des équipements de production radio/télé et d’archivage.
Cela pour prendre en compte, dans le projet de grilles des programmes radio et télévision 2020, des échéances majeures les consultations référendaires, législatives, régionales et sénatoriales qui pointent à l’horizon. «À cet effet, des émissions de débats et de sensibilisation sur le processus électoral sont prévues, en vue d’assurer la mobilisation générale et la couverture médiatique de ces consultations électorales dans des conditions optimales», a précisé le ministre Yaya Sangaré. Il s’agira aussi, selon lui, de conforter nos Forces armées et de sécurité, de magnifier leur courage et leur sacrifice pour la défense de la patrie, contre la «guerre asymétrique inédite contre le terrorisme et le banditisme de grand chemin». L’innovation majeure sera : «En toute franchise», un débat politique contradictoire ouvert à tous les acteurs politiques, a annoncé le ministre Sangaré.

Amadou GUÉGUÉRÉ

Laisser une réponse