Ouverture du Dialogue national inclusif: Le chef de l’État appelle à des débats sans concession, civilisés et courtois

0
467

Le président de la République, Ibrahima Boubacar Keïta, a lancé ce matin la réunion au niveau national du Dialogue  national inclusif. C’était au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba, en présence de 3000 invités, notamment des représentants des partis politiques et groupements de partis politiques, des groupes armés signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation (CMA et Plate-forme), des organisations socioprofessionnelles et syndicales, des autorités coutumières, des confessions religieuses. Bref, toutes les forces vives de la Nation y étaient présentes

Le chef de l’Etat a souligné la nécessité du Dialogue national inclusif pour sortir notre pays de la crise qu’il traverse depuis des années. «Accepter d’abord que je rende à Tout Puissant d’avoir rendu possible qu’en ce lieu, nous nous retrouvions pour parler Mali, réfléchir Mali, respirer Mali ensemble», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le président Keita a indiqué que les axes qui seront débattus lors de ces assises sont d’une pertinence avérée. Il s’agit, selon lui, de faire des propositions pour renforcer la légitimité des autorités politiques et les institutions de la République, de corriger notre gouvernance, d’instaurer la paix et la sécurité dans notre pays de façon pérenne. A ce propos, le chef de l’Etat a appelé à des débats sans concession, civilisés et courtois, en droite ligne avec les valeurs qui sont celles de ce terroir : vérité, sincérité, convivialité. Il a salué le Triumvirat, le Comité d’organisation et tous ceux qui ont travaillé pour qu’on arrive à la phase finale du Dialogue national inclusif.

Le président de la République a aussi exprimé  ses profonds respects à ses devanciers. Après avoir salué la mémoire du président Modibo Keita, il a aussi salué les présidents Moussa Traoré, Alpha Oumar Konaré, Amadou Toumani Touré et Dioncounda Traoré pour avoir apporté des contributions efficaces au processus du Dialogue national inclusif.

De son côté, le président du Comité d’organisation, Cheick Sidi Diarra, a indiqué que les concertations au niveau commune, région, district de Bamako et diaspora, qui ont mobilisé des milliers de nos compatriotes de tous bords et de toutes les sensibilités, ont été très fructueuses d’un point de vue aussi bien quantitatif que qualitatif.

En effet, les concertations dans les 605 communes ont donné lieu à l’adoption d’environ 32.451 recommandations et résolutions dont 6382, rien que pour la première thématique consacrée à la Paix, la Sécurité et au vivre ensemble. La deuxième thématique consacrée aux questions Institutionnelles et Politiques a suscité 5061 recommandations et résolutions. En outre, la synthèse des rapports de vingt ambassades et consulats a également permis d’extraire 282 recommandations et résolutions sur l’ensemble des six les six thématiques.

Les travaux de la réunion au niveau national du DNI se poursuivront demain au CICB en séances plénières et au sein de trois commissions de travail de deux thématiques chacune. Lesquelles thématiques sont : paix et sécurité, politique et intentionnelle, gouvernance, social, économie et finances, éducation et formation professionnelle.

Madiba KEITA

Laisser une réponse