Pain : Pas de danger, si les mesures d’hygiène sont respectées

0
822

Bareye Ouologuem

Peut-on être contaminé au coronavirus par le pain que nous consommons ? La réponse est à la fois oui et non. Suivons les explications claires de Bareye Ouologuem, nutritionniste à la direction générale de la santé (DGS) sur la question. « Il n’y a pas de risque de contamination au Covid-19 avec le pain si les gestes barrières sont respectés par le boulanger. Malheureusement dans notre pays, le pain est manipulé par moult livreurs avant de se retrouver dans le bac à pain du boutiquier. Dans cette situation, la contamination est possible puisque les conditions d’hygiène ne sont pas forcément respectées ».
Le nutritionniste ajoute que la contamination avec le pain et d’autres aliments se passe avec des gouttelettes de salive, appelées fluides. Si le livreur de pain ou la personne qui vend des crudités sont des sujets potentiellement contagieux, ils peuvent infecter leurs aliments et contaminer le consommateur qui ne prend pas les précautions requises. C’est pourquoi, le nutritionniste de la DGS insiste sur les mesures d’hygiène. Le spécialiste juge nécessaire d’adopter des mesures d’hygiène personnelle pour éviter toutes infections au Covid-19. Il indique que les consignes d’hygiène alimentaire édictées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se résument en cinq clés sûres. Il s’agit de garder propres les mains, les surfaces de manipulation des aliments, les équipements et les zones de stockage.
Une autre consigne est de faire bien cuire les aliments mais surtout de s’assurer à réchauffer les repas à au moins une température de 70°C. Mais le nutritionniste est on ne peut plus clair, il faut éviter de réchauffer plus d’une fois les restes de nourriture. L’OMS recommande notamment de séparer les aliments crus et ceux cuits, de conserver les aliments à des températures sûres (la plupart des micro-organismes se développent entre 5°C et 60°C) et d’utiliser de l’eau et des produits alimentaires sûrs.

« Tout comme vous veillez à vous laver les mains, prenez le temps de nettoyer et de désinfecter votre cuisine afin de réduire la propagation des germes », conseille Bareye Ouologuem. Il faut donc essuyer les surfaces de la cuisine, les appareils, les planches à découper et autres ustensiles, nettoyer les réfrigérateurs et les congélateurs, les étagères de rangement et les tiroirs et jetez les ordures fréquemment, recommande-t-il. Par ailleurs, le spécialiste explique qu’une boulangerie doit être tenue propre. Il précise que le principe d’hygiène doit être appliqué à tous les niveaux de préparation du pain et de vente du pain, la pâtisserie, le four et le guichet.
Si cela n’est pas fait et que celui qui fait la pâte, par exemple, est infecté, la matière première peut être contaminée déjà à ce niveau là. Mais quand ça arrive au four, la chaleur peut tuer certains germes. Il précise que la contamination peut se faire également à la sortie du pain dans le four. Au guichet, il faut notamment respecter les mesures pour éviter toute contamination, c’est-à-dire qu’il faut que la personne à ce niveau soit bien protégée. « C’est une personne qui doit être normale en termes de mise vestimentaire, d’hygiène corporelle et bilan de santé », précise notre interlocuteur de la DGS.
Pour le spécialiste, le revendeur de paix au guichet doit porter un bonnet, une blouse, une bavette et des gants. Les clients doivent respecter la distance règlementaire d’au moins un mètre.
Pour plus de précaution, le nutritionniste recommande d’acheter des pains dans les boulangeries qui respectent les normes édictées en la matière. Par contre, il déconseille l’achat de pain livré à main nue et n’importe comment dans les boutiques et kiosques.

Fatoumata NAPHO

Laisser une réponse