Paix et réconciliation nationale : Un mémorandum de la jeunesse pour le retour de la paix

0
235

Le ministre Arouna Modibo Touré a promis de prendre soin du document transmis

Pour accompagner la stratégie gouvernementale de mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, l’Association des jeunes pour la citoyenneté et la démocratie (AJCAD), en partenariat avec l’UNICEF, l’OIM et l’UNESCO, a organisé un atelier d’élaboration du mémorandum du 11 au 12 mars dernier.
La remise dudit document s’est déroulée dans la salle de conférence du ministère de la Jeunesse et des Sports. En présence du ministre Arouna Modibo Touré. La représentante des ONG internationales, Lucia Elmi et de la directrice exécutive de l’AJCAD, Adam Dicko.
Mis en œuvre dans les Régions de Ségou et Mopti par AJCAD, ONG Walé et Action Mopti, ce projet vise à renforcer l’engagement des jeunes et des femmes en tant qu’acteurs de paix. Les jeunes et les femmes se sont activement engagés dans le processus de paix et de la réconciliation nationale et ont diffusé la stratégie Jeunesse du G5 Sahel dans les Régions de Ségou et Mopti. En remettant le mémorandum au ministre de la Jeunesse et des Sports, la directrice exécutive de l’AJCAD a rappelé que les acteurs pour la paix et la réconciliation nationale des Régions de Ségou et de Mopti ont démontré à suffisance leur engagement actif dans le processus de paix et de réconciliation nationale, à travers l’atteinte des résultats du projet «Jeunes acteurs pour la paix et la réconciliation dans les Régions de Ségou et de Mopti».
La mission a animé des causeries-débats pour former et informer les populations sur le contenu de l’Accord. Des débats radiophoniques avec l’Union des radios et télévisions libres du Mali (URTEL) ont été tenus sur le contenu de l’Accord pour la paix et la réconciliation. Ces échanges ont abouti à un changement positif de comportements et de perceptions des jeunes et d’autres populations vis-à-vis des déplacés. «Perçues auparavant comme des visiteuses indésirables, ces populations déplacées reçoivent actuellement des visites et de l’aide des communautés hôtes», a témoigné Adam Dicko. Pour sa part, le chef du département en charge de la Jeunesse et des Sports a remercié les initiateurs pour la remise du document qui est très important. « Nous le recevons avec la plus grande attention et je vous rassure que nous allons l’utiliser de manière judicieuse», a promis Arouna Modibo Touré. Rappelons que ce projet de l’AJCAD a touché 3.400 bénéficiaires directs. La mission de l’AJCAD est de soutenir les jeunes en synergie avec d’autres organisations et de porter leur voix au niveau de toutes les instances de prise de décision. L’association s’est engagée à défendre les droits des jeunes, à les mobiliser, à les informer, à les former afin qu’ils deviennent des citoyens actifs, compétents, productifs et responsables.
Seïbou S.
KAMISSOKO

Laisser une réponse