Palais de la culture : Un monument dédié à Amadou Hampaté Ba

0
146

Ce monument permettra de découvrir l’un des grands défenseurs de la tradition orale

Le Palais de la culture a inauguré, lundi dernier, un monument dédié à l’illustre écrivain et homme de culture, feu Amadou Hampâté Ba. La cérémonie était présidée par le secrétaire général du ministère de la Culture, Yamoussa Fané, en présence du directeur général du Palais de la culture Amadou Hampaté Ba, Abdoulaye Diombana, du sculpteur de la stèle Mamadou Koumaré et d’invités.

Le monument, bien situé à l’entrée principale de l’établissement de culture, est conçu dans une dimension de 5 mètres, y compris un socle de 3 mètres et un motif de 2 mètres. C’est donc un imposant ouvrage en béton à l’effigie d’Amadou Hampâté Ba, assis dans un fauteuil et drapé dans un grand boubou bleu avec une chéchia blanche. L’écrivain détient un stylo à bille en face d’une feuille blanche sur un tablier.

En effet, cette réalisation intervient quasiment trois décennies après de l’ouverture du Palais de la culture qui porte son nom. La sculpture a été conçue et réalisée par Mamadou Koumaré, également auteur de plusieurs autres monuments de la capitale. Yamoussa Fané a rendu un vibrant hommage à Amadou Hampâté Ba pour sa vision de l’identité culturelle à travers ses œuvres. Il a salué et encouragé l’engagement de la direction et du personnel du Palais de la culture mais aussi pour leur esprit d’innovation, avant de rappeler le combat et la vision de l’écrivain sur l’identité culturelle à travers la tradition orale.

« Parler d’Amadou Hampâté Bâ, c’est faire ressurgir les hauts faits, les souvenirs d’un grand homme de culture, d’un ethnologue, d’un chercheur, d’un défenseur de la tradition orale, notamment peule et qui a consacré sa vie à collecter, à sauvegarder notre patrimoine culturel immatériel», a commenté le secrétaire général du département de la Culture.

Il a aussi rappelé les nombreux ouvrages de l’écrivain entre autres, «Oui mon Commandant», « Amkoulel, Khaïdara » et «L’étrange destin de Wangrin ». Ses romans et ses citations continuent de nous servir de référence et nous permettent d’exprimer sur des pages nos joies et espérances. Pour le directeur du Palais de la culture, la réalisation de ce monument permettra à la nouvelle génération de découvrir l’un des grands défenseurs de la tradition orale.

L’initiative vise à perpétuer la mémoire de l’homme qui a marqué l’histoire culturelle de toute l’Afrique à travers ses œuvres littéraires sur le continent noir. Il s’agit également d’inciter la jeune génération à lire les œuvres d’Amadou Hampâté Ba. Abdoulaye Diombana a tenu à présenter son établissement culturel qui dispose, aujourd’hui, d’une salle d’exposition d’arts plastiques, consacrée aux portraits de nos artistes qui contribue à la vulgarisation de la culture malienne en Afrique et ailleurs. Il a invité tous à venir découvrir le talent de nos sculpteurs.

Amadou SOW

Laisser une réponse