Pandémie du coronavirus : Le gouvernement suspend la tenue des conférences, colloques, symposiums et festivals jusqu’à nouvel ordre

0
181

La propagation rapide du Coronavirus (COVID-19) est devenue une crise majeure de santé publique avec des conséquences socioéconomiques importantes. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi qu’il s’agit d’une pandémie mondiale. Pour faire face à cette pandémie, le gouvernement a pris plusieurs mesures.
En premier lieu, tous les voyageurs qui se présentent au Mali se soumettront aux portes d’entrée (aériennes et terrestres), à une prise de température, ainsi qu’aux recommandations du gouvernement sur les mesures d’auto-isolement, d’hygiène individuelle et collective. Un numéro vert (36 0 61) pour toutes fins utiles est disponible. Les voyageurs qui arrivent avec de la fièvre (température supérieure à 37,5 degrés C) en provenance de pays fortement touchés par le COVID-19, seront soumis à un auto-isolement pendant 14 jours, et seront suivis quotidiennement par une équipe médicale.
En outre, les voyageurs qui arrivent avec de la fièvre (température supérieure à 37,5 degrés C) et d’autres symptômes de difficultés respiratoires en provenance de pays fortement touchés par le COVID-19 seront transportés sur un site d’isolement pour être testés.
Concernant les mesures individuelles et collectives, le gouvernement a décidé de réduire au maximum les grands rassemblements non nécessaires, de suspendre la participation des cadres maliens aux grandes réunions ou fora dans les pays fortement touchés, de suspendre la tenue des regroupements importants au Mali (conférences, colloques, symposiums, festivals, etc.) jusqu’à nouvel ordre.
Il a été aussi décidé de renforcer les mesures d’hygiène individuelle et collective (lavage des mains au savon, utilisation du gel hydro alcoolique dans tous les services publics et les lieux de culte), d’éviter de se serrer les mains et de faire des accolades en tous lieux et en toutes circonstances.
Le gouvernement ne préconise pas la fermeture des frontières avec les pays touchés par le COVID- 19. Au contraire, le Mali manifeste sa solidarité avec tous les pays affectés. Il n’y a aucune restriction sur les vols aériens.

Youssouf DOUMBIA

Laisser une réponse