Patrimoine culturel immatériel : UNE ATTENTION PARTICULIÈRE PORTÉE SUR LE MANDEN

0
620

«Culture et développement local» : est le thème retenu pour la 3ème édition du festival international du Mbolon qui se déroulera du 22 au 24 mars 2019 à Kolondièba. L’annonce a été faite, mardi dernier au siège de Maestro Sound, au cours d’une conférence animée par le président de la commission d’organisation du festival, Abdoul Berthé et le secrétaire général de la commission, Bakary Kouyaté. L’événement est organisé par l’Association pour la promotion du Mbolon, de la culture et du développement. Cette conférence s’est tenue en prélude à la grande conférence de presse prévue en janvier, selon Abdoul Berthé. C’est une occasion de planifier la période du festival et d’expliquer à la presse le programme innovant de cette 3ème édition. «L’initiateur de l’événement est Sidiki Nfa Konaté, ressortissant de la localité et directeur général de l’ORTM a expliqué le président de commission. Pour lui, cette activité n’est pas politique mais vise à promouvoir la localité et poser des actions de développement et faire connaître les potentialités de Kolondièba, un cercle desenclavé. Mais pour le conférencier, la tendance sera inversée avec la nouvelle route de Kolondièba qui rallie la Côte d’Ivoire. L’invité d’honneur de cette édition est Tingréla, une ville frontalière de la Côte d’Ivoire.
Ce festival permettra de découvrir le savoir-faire des hommes et femmes de culture et promouvoir la diversité culturelle. Au menu de cette rencontre culturelle et festive, des ateliers d’échanges et de formation, des conférences, des concerts géants, des défilés et plusieurs autres activités socioculturelles. Selon les organisateurs du festival, cette 3ème édition sera celle de la capitalisation des acquis et du développement du secteur artisanal et touristique. Plusieurs innovations seront apportées, notamment au niveau organisationnel mais aussi en termes de planification de projets de développement comme la création d’un centre informatique, la recherche d’un partenariat fécond et la construction des infrastructures de base, notamment des puits à grand diamètre.
L’exposition dans les stands d’artisanats, la visite des sites touristiques, la formation en informatique, la rencontre avec les notabilités intègrent aussi l’agenda. Il faut noter que plusieurs artistes de dimension internationale sont aussi attendus. Après la présentation du projet, les initiateurs ont apporté des réponses à toutes les interrogations de la presse, notamment la problématique d’hébergement et de planning des artistes.
Le festival de Mbolon est un véritable réseau de promotion des artistes traditionnels. C’est pourquoi les organisateurs ont fait appel à des grands producteurs maliens, résidant aux Etats-Unis pour identifier et soutenir les artistes talentueux. Il est important de souligner que ce festival contribuera au développement socio-économique et environnemental de la localité. Rendez-vous est donc pris pour mars à Kolondièba afin de danser au son du Mbolon et de découvrir beaucoup d’autres choses.
Amadou SOW

Laisser une réponse