Pèlerinage 2018 : LES ÉTAPES EXPLIQUÉES

0
455

L’ambassadeur saoudien avec quelques participants à la rencontre


La clôture des journées de formation et de sensibilisation des pèlerins du hadj 2018 s’est déroulée samedi dernier au Centre culturel islamique d’Hamdallaye. La cérémonie était présidée par le chef de cabinet du ministre des Affaires religieuses et du Culte, Amadou Oumar Diakité, en présence de l’ambassadeur d’Arabie Saoudite Masoud Ali Aloraby Al Harthy et du délégué général du hadj, Ibrahima Diaby. Y étaient présent aussi le directeur général adjoint de la Banque de Développement du Mali (BDM), Ibrahima Diaye, le représentant du groupement des leaders spirituels musulmans du Mali, Dr Hamza Maïga et des représentants d’agences de voyage. Rappelons que le hadj est le 5è pilier de l’islam qui répond à certaines exigences de piété et de bonnes pratiques. C’est dans cette vision globale de facilitation du pèlerinage que la Maison du Hadj a initié une session de formation à l’intention des pèlerins pour leur expliquer un peu le parcours mais aussi les actions à accomplir pendant le hadj qu’ils effectueront. Le chef du cabinet a rappelé que la formation permet de rassurer les pèlerins sur les conditions du hadj. Il s’agit de questions qui permettent de guider les pèlerins.
«Cela repose essentiellement sur les différentes étapes des lieux saints à savoir : la Mecque, Médine, Mouzdalifa et Mina voire toutes les formalités et démarches spirituelles pour faciliter la tâche aux pèlerins», a souligné Amadou Oumar Diakité. Il a aussi laissé entendre qu’autrefois tout le monde était formateur du hadj surtout les anciens qui avaient déjà fait le hadj. Ceux-ci ne donnaient pas toutes les informations utiles aux pèlerins qui restaient avec des appréhensions.
Aujourd’hui, avec la formation et la sensibilisation, à travers une projection de film sur le hadj, les pèlerins sont prêts à accomplir efficacement leur devoir. Il a aussi exprimé la reconnaissance de son Ministre à l’ambassadeur d’Arabie Saoudite pour son accompagnement et réitéré son soutien à la bonne organisation du hadj 2018. Quant au diplomate saoudien, il a indiqué que la sensibilisation et la formation des pèlerins afin qu’ils acquièrent la connaissance est nécessaire.
Ce qui leur permet d’accomplir correctement les rites du hadj dans les lieux saints. Il faut souligner que le consulat saoudien dans notre pays a pris toutes les dispositions nécessaires pour faciliter l’obtention du visa pour nos pèlerins. Les dispositions prises par le consul d’Arabie Saoudite pour faciliter les conditions d’obtention du visa à partir de la biométrie ont été saluées. Ainsi, quatre appareils pour la prise des empreintes digitales ont été installés à la Maison du hadj. A ce propos, le délégué du hadj a invité les pèlerins surtout ceux qui sont dans les régions à venir rapidement accomplir cette formalité pour éviter certains désagréments.
Amsatou Oumou
TRAORé

Laisser une réponse