Pentathlon moderne : LA FÉDÉRATION PORTÉE SUR LES FONTS BAPTISMAUX

0
1492

La Fédération malienne de pentathlon moderne (FMPM) a été portée sur les fonts baptismaux. La cérémonie de création s’est déroulée le samedi 8 septembre sur le terrain Cosmos de Banankabougou, en Commune VI. Dans une brève allocution, le président de la dernière née des associations sportives du Mali, Ismaïla Lingany dira que l’objectif de l’FMPM est la vulgarisation de la discipline, à travers le pays. Il ajoutera qu’à partir de cette année, l’instance dirigeante du pentathlon national, fera en sorte que notre soit présent dans les compétitions internationales. «Notre objectif est de faire en sorte que cette jeune fédération soit la meilleure au Mali et un exemple pour les autres fédérations africaines. Nous allons travailler avec sérieux dans l’élaboration et l’exécution de nos programmes, afin de permettre à notre pays d’être présent et de remporter des médailles lors des compétitions internationales», a martelé le patron de la nouvelle fédération. «Nous allons travailler à vulgariser la discipline au Mali et en étroite collaboration avec les fédérations sœurs de la natation, d’escrime et d’athlétisme qui font partie du pentathlon moderne» a-t-il ajouté. Présent à la cérémonie, le secrétaire général de la Fédération burkinabé de pentathlon moderne, Sayouba Zoromé a salué la création de la FMPM et promis le soutien et l’accompagnement de la fédération sœur du Faso à notre pays. «Nous allons accompagner le Mali à atteindre un certain niveau. Nous sommes en train de faire la promotion de la discipline en Afrique de l’ouest. C’est un plaisir pour nous d’aider nos frères», dira-t-il. «Avec ce que nous avons vu ce soir (samedi, ndlr), le Mali a pleinement sa chance pour participer aux grandes compétitions internationales», renchérira Sayouba Zoromé, venu au Mali avec une forte délégation du Burkina Faso. Le pentathlon fait partie des disciplines olympiques depuis 1912 et est régi par l’Union internationale de pentathlon moderne (UIPM). Les épreuves de pentathlon sont la course à pied, le tir au pistolet laser, le combat à l’escrime, les sports équestres et la natation. Le laser run (tir-course en français) est un sport dérivé du pentathlon moderne sur le modèle du biathlon. Il a été initié pour la saison sportive 2014/2015 dans le but de rendre le pentathlon moderne plus attrayant. Il s’agit d’un combiné tir au pistolet laser et course à pied. Selon les catégories d’âge, les distances à parcourir varient. À partir de la catégorie des cadets, les athlètes doivent courir 3200 mètres (découpés en 4 x 800 mètres) et passer quatre fois au stand de tir pour abattre 5 cibles. Le premier championnat du monde laser run a eu lieu en septembre 2015 à Perpignan, en France. Plus de 200 athlètes y ont participé. Le pentathlon malien a déjà participé au championnat d’Afrique de triathlon, un dérivé du pentathlon, qui combine tir au pistolet laser, natation et course à pied. C’était le 21 juillet au Ghana où 7 pays se sont affrontés. En plus du pays hôte, le Ghana, il y avait le Mali, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Niger, le Togo. Le champion du Mali de natation, Amadou B. Doumbia qui a défendu les couleurs de notre pays à ce championnat, a terminé à la 4è place du classement. «Je n’avais jamais touché à l’arme. Je l’ai fait 15 minutes seulement avant le début de la compétition. Je perdais beaucoup de temps au niveau de tir à pistolet. Je pratique la natation, après le championnat d’Afrique, j’ai commencé à courir. Je vais bientôt commencer à m’entraîner au tir», a confié le nageur du club Djillon qui restera comme l’un des premiers athlètes maliens à pratiquer le pentathlon.
Ladji M. DIABY

Laisser une réponse