Pharmacie populaire du Mali : Un nouveau visage

0
144

La structure a su se relever de certaines difficultés

L’entreprise s’inscrit dans unedynamique d’amélioration continue pour mener à bien sa mission

La Pharmacie populaire du Mali (PPM), pivot de la Politique pharmaceutique dans notre pays, pointe l’espoir d’accroître, en 2020, le taux moyen de disponibilité des médicaments et autres consommables à plus de 90%, de finaliser son informatisation intégrale et les études architecturales des entrepôts modernes préfabriqués des régions de Sikasso, Ségou, Gao et Tombouctou. Elle ambitionne aussi au cours de l’exercice en cours de mettre en place un département de contrôle de gestion et d’audit interne et de réduire le taux de péremption au strict minimum, entre autres.
L’entreprise pharmaceutique qui a ténu, hier, la 86è session de son conseil d’administration dans ses locaux, entend se donner les moyens avec un management de qualité, un professionnalisme, une gestion saine et rigoureuse en se détachant du superflu (l’administration de la plus grande centrale d’achat du pays sait tirer le nécessaire de ce qui est utile). La réunion était dirigée par le Président directeur général (PDG) de la PPM, Mamady Sissoko, en présence de la presque totalité des administrateurs. Les administrateurs se sont prononcés sur le procès-verbal de la session extraordinaire tenue en mai 2019, le rapport d’activités de l’année dernière et le budget 2020. Ils ont aussi opiné sur l’organigramme
Il est utile de rappeler que la Pharmacie populaire a su se relever de certaines difficultés qui auraient plombé les ailes à pas mal d’entreprises. Mais, l’administration de l’entreprise et l’ensemble du personnel ont pu se remobiliser et cultiver l’esprit d’équipe où tout le monde se sent comptable du bilan pour faire face au challenge du redressement et du progrès constant.
à ce propos, le patron de la PPM a expliqué aux administrateurs les efforts consentis en 2019. «Une année qui a vu le retour de la performance au sein de l’entreprise, après deux ans de résultats négatifs. En effet, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de plus de 14,3 milliards de Fcfa contre une prévision de plus de 10,7 milliards de Fcfa avec un taux résultat positif de plus de 1,3 milliard de Fcfa», a expliqué Mamady Sissoko.
Selon lui, cette prouesse dans un contexte d’achat et de distribution de plus en plus difficile est le fruit de synergie entre l’entreprise et ses partenaires d’une part et de l’apaisement du climat social au sein de la PPM d’autre part. Il a aussi relevé que son entreprise a assuré avec efficacité et efficience ses missions de service public à travers l’approvisionnement, le stockage et la distribution des médicaments essentiels de qualité à moindre coût sur l’ensemble du territoire, y compris les zones d’accès difficile. «Ces résultats se traduisent, en termes d’indicateurs objectivement vérifiables par des taux de disponibilité variant en 89% et 77% pour les kits de césariennes, les intrants de paludisme et des antirétroviraux, les antituberculeux et les médicaments du panier», a souligné le premier responsable de la PPM. L’administration actuelle de la plus grande entreprise pharmaceutique du pays s’inscrit dans une dynamique d’amélioration de la gouvernance. à ce titre, elle a initié un audit organisationnel et financier qui a abouti à l’élaboration d’un nouvel organigramme avec la création d’un département régional du district et la création d’une division de comptabilité matière et de gestion. Bien d’autres initiatives, notamment la tenue des réunions du staff de direction, le dialogue permanent entre administration et représentants des travailleurs, attestent de ce souci.
La PPM est une entreprise ambitieuse et le démontre. Elle a réalisé 4 entrepôts modernes préfabriqués à Bamako (déjà fonctionnel), Kayes, Koulikoro et Mopti et acquis de la logistique, notamment des équipements informatiques, de manutention et des véhicules pour l’ensemble des entrepôts.
Pour l’exercice en cours, le chiffre d’affaires prévisionnel de la PPM est estimé à un peu plus de 16,4 milliards de Fcfa, soit un taux d’accroissement de 15% par rapport à la réalisation de l’année dernière avec un résultat brut prévisionnel d’un peu plus de 1,8 milliard de Fcfa.
Pour l’année 2020, les ambitions affichées par la PPM sont claires. Mais le patron de l’entreprise pharmaceutique en appelle à plus d’engagement, de responsabilité et de professionnalisme de ses collègues pour marquer davantage l’histoire de la société.
Bréhima DOUMBIA

Laisser une réponse