Pôles de développement de Koutiala et Sikasso : Restitution publique de la gestion 2019

0
138

Les participants à la rencontre de Sikasso

Cet exercice consiste à renforcer le dialogue entre les acteurs en vue d’un développement harmonieux de la région

La restitution publique de la gestion 2019 de la collectivité territoriale région, concernant les pôles de développement de Koutiala et de Sikasso s’est déroulée les 20 et 24 août derniers dans les deux localités. Cet exercice démocratique a regroupé à Koutiala, les élus, les services techniques locaux, les représentants des associations et de la société civile de Yorosso et de Koutiala dans la capitale de l’Or blanc et de Kadiolo et Sikasso dans la capitale du Kénédougou.

Rappelons que la Région de Sikasso est composée de trois pôles de développement qui sont Sikasso, Bougouni et Koutiala. Organisée par le Conseil régional de Sikasso avec l’appui financier des partenaires, la restitution publique a pour objectif global de renforcer le dialogue citoyen dans la région pour un développement durable à travers le partage d’informations sur la gestion et les activités de l’exercice 2019 de la collectivité territoriale région.
Après le pôle de développement de Bougouni, l’exercice consistait à informer les citoyens des deux autres pôles sur l’état d’exécution du budget 2019 de la collectivité territoriale région et spécifiquement dans leurs pôles, afin de renforcer le dialogue entre les acteurs en vue d’un développement harmonieux de la 3e région.

à l’entame des travaux à Koutiala comme à Sikasso, le 1er vice-président du conseil régional, Dr Soumaïla Traoré a situé les rencontres dans leur contexte. Pour lui, ces séances de restitution sont la suite d’une démarche entamée depuis 2011. Le Conseil régional est dans une dynamique de restitution publique, a-t-il ajouté. Les Collectivités territoriales à l’image de l’Espace d’interpellation démocratique (EID) au niveau national ont créé des cadres de concertations qui constituent des espaces d’échanges et d’interpellations entre les gouvernants et les populations. Selon Dr Soumaïla Traoré, les objectifs visés sont, entre autres, la communication et les échanges sur le compte administratif 2019 ainsi que les réalisations faites dans les différents pôles de développement.

Le résultat recherché est le renforcement du dialogue entre le conseil régional et les acteurs du développement en vue de créer davantage de convergence et de synergie d’actions dans la mise en œuvre des stratégies de développement économique régional. Pour la collectivité régionale, la confiance sera renforcée et les attentes des citoyens recensées au cours des séances de restitution.

Les communications présentées par l’équipe du Conseil régional dans les deux localités ont porté, entre autres, sur le rappel/présentation de la vision du Schéma régional d’aménagement du territoire (SRAT) 2010-2035 et les orientations du Plan stratégique de développement régional (PSDR) 2011-2020, la présentation de l’état de mise en œuvre des recommandations de la restitution publique ainsi que le compte administratif et le bilan financier des activités de 2019.

à Koutiala, la présentation de la situation des marchés passés en 2019 dans ce Pôle a été faite par les agents du conseil régional ainsi que l’état d’exécution des activités du programme opérationnel P.O 2019 :(investissement du pôle de Koutiala).

DES RECOMMANDATIONS-Pendant les travaux du pôle de développement de Sikasso (Sikasso et Kadiolo), la présentation a porté sur les investissements réalisés dans le cadre de l’aménagement de certaines plaines, la construction de certains ponts dans la Commune urbaine de Sikasso, la réalisation d’un seuil/retenue d’eau à Fassoumana, l’aménagement des voies d’accès au pont sur le Lotio, la réalisation des dalots et radiers sur des pistes à N’Kourala, le renforcement de la piste Loulouni/Ouéleni frontière Burkina Faso et les travaux d’aménagement hydro agricole dans plusieurs communes du Cercle de Sikasso.

Selon les exposés, le budget de l’exercice 2019 du conseil régional de Sikasso se chiffre en recettes et en dépenses à plus de 16 milliards de Fcfa, financés par l’état, l’ANICT, le Conseil régional, les coopérations Suisse et Danoise ainsi que l’Union européenne.

Les dépenses sont essentiellement effectuées dans le cadre du fonctionnement et des investissements dans les trois pôles de développement. à la fin des différentes présentations à Sikasso comme à Koutiala, les participants ont posé de nombreuses questions de compréhension avant de formuler des recommandations allant dans le sens de l’amélioration des stratégies de développement comme la réhabilitation des pistes rurales, le renforcement de la collaboration avec les services techniques pour la mise en œuvre des différents programmes. Rappelons que les élus des collectivités locales des deux pôles (Sikasso et Koutiala) ont vivement remercié le conseil régional et ses partenaires pour cet exercice qui renforce la confiance.

à l’issue des travaux dans les deux localités, le 1er vice-président du Conseil régional a remercié tous les participants avant de les rassurer que les recommandations pertinentes et légitimes qui ont sanctionné ces différents espaces d’échanges inspirent davantage la collectivité régionale dans ses programmations et ses actions. Selon lui, ces recommandations issues des séances de restitution, recevront un traitement approprié pour le bonheur des populations de la 3e région.

Dr Soumaïla Traoré a particulièrement remercié les Coopérations Suisse et Danoise pour leur appui financier qui a permis l’organisation des séances de restitution dans les trois pôles de développement de la région.

Fousseyni DIABATÉ
Amap-Sikasso

Laisser une réponse