Premier tour de la présidentielle : POUR IBK, VOTER, C’EST DÉJÀ UN DÉBUT DE VICTOIRE

0
579

Un dimanche électoral à Sébénicoro. Déjà aux environs de 8 heures, l’on aperçoit des dizaines de policiers alignés pour assurer l’ordre et la discipline devant les bureaux de vote. D’autres signaux, comme le déploiement des éléments de la garde présidentielle dans le secteur, indiquaient qu’un événement important s’y tenait. En effet, en cette journée dominicale retenue pour le 1er tour de l’élection présidentielle, c’est dans ce quartier que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, candidat à sa succession, a accompli son devoir civique.
Il était 9 heures 02 mn lorsque le candidat IBK est arrivé, en compagnie de son épouse, Mme Keïta Aminata Maïga au Groupe scolaire AB de Sébénicoro. Étaient également présents le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, certains proches collaborateurs du chef de l’Etat, plusieurs responsables de l’Alliance «Ensemble pour le Mali» (EPM) et de nombreuses autres personnalités. C’est un candidat, visiblement confiant, qui est descendu de son véhicule pour aller à l’isoloir et voter. Il a eu droit à un accueil qui requinque. Les femmes et les enfants scandaient sans discontinuer : «Boua Ta bla ! Boua Ta Bla !» (le vieux ne laissera pas le pouvoir, en langue nationale bamanan) ou encore «IBK, président !»
C’est sortant de cette ambiance que le candidat IBK a fait son entrée dans le bureau de vote N° 14 qui compte 481 électeurs inscrits. Aussitôt, l’illustre électeur a accompli certaines formalités avant de glisser son bulletin dans l’urne, sous le crépitement des flashes des photographes. Le Groupe scolaire dispose de 25 bureaux de vote avec un total de 12.014 électeurs inscrits.
A la sortie du bureau de vote, le président Keïta s’est dit très heureux, ajoutant que «c’est un début de victoire du peuple malien, de lui seul, pourvu que la journée se déroule ainsi, tout au long, et qu’au bout, seul ce peuple gagne encore une fois. Nous aurons montré en ce moment là notre maturité démocratique, notre statut de grand peuple sera encore une fois réaffirmé et confirmé», a-t-il déclaré. Et Ibrahim Boubacar Keïta d’espérer sur un relèvement du taux de participation.
Répondant à une question d’un journaliste relative à la récente polémique née autour du fichier électoral, le candidat de l’EPM a affirmé :«je suis très serein, la rencontre d’hier autour du Premier ministre aura permis à toutes les organisations internationales et nationales, à l’opinion publique nationale et internationale, de bonne foi, d’être convaincues qu’il n’y a qu’un fichier au Mali… Une polémique stérile, mais qui est parfaitement inutile s’est développée à un moment donné et d’aucuns prétendent que la campagne a été dominée par une question de fichier. C’est faux ! Archi-faux. Nous avons caracolé dans tout le pays, nous avons été partout…».
Pour le président sortant, l’essentiel, c’est qu’aujourd’hui, au jour J, le peuple malien est à la fête, espérant que cette fête électorale puisse être confirmée dans les jours à venir. «C’est ce qui compte, c’est l’essentiel, tout le reste est superfétatoire», a-t-il conclu, avant de s’en aller sous des applaudissements.
Massa SIDIBÉ

Laisser une réponse