Prévention contre la Covid-19 à Sikasso au Mali : La population informée et sensibilisée et

0
138

Le chef de cabinet Ousmane Bamba a salué le soutien de la mairie de Sikasso

Après les Communes de Bamako, Kouremalé et de Kalana, la campagne d’information et de sensibilisation de proximité sur la Covid-19 du ministère en charge de la Communication a séjourné, mercredi dernier, à Sikasso, 3è région administrative du Mali, frontalière de la Guinée, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire. La délégation, conduite par le chef de cabinet du département, Ousmane Bamba, a informé et sensibilisé les leaders religieux, les transporteurs, les commerçants et les légitimités traditionnelles sur la pandémie, les mesures barrières, etc. La rencontre organisée à cet effet a eu lieu dans la salle de conférence de la mairie de la ville.

Le choix de Sikasso se justifie par le fait qu’elle est la région la plus peuplée du Mali. La ville carrefour abrite différentes personnes venues des trois pays frontaliers, tous touchés par la maladie. Le risque de propagation dans notre pays comme chez nos voisins, est alors trop grand.

En la matière, le Dr Traoré Fatoumata Konaté, membre du Comité national de coordination de la lutte contre la Covid-19, a édifié le public sur le degré actuel de propagation de la pandémie au Mali, ses modes de transmission, les mesures préconisées pour éviter toute contamination et celles prises par le gouvernement pour y faire face. Dr Fatoumata Konaté a, pour s’en prémunir, invité ses interlocuteurs au port du masque, au lavage régulier des mains au savon et à l’observation de la distanciation physique d’au moins un mètre.

Elle en a profité pour montrer à la population comment porter le masque, utiliser le gel hydro alcoolique, etc., avant de les éclairer sur les différentes formes de manifestation de la maladie.

Des conseils utiles et nécessaires qui renforceront la compréhension de la population et aideront à renforcer les efforts fournis par les autorités locale, et nationale. «Ici à Sikasso, tout le monde croit à l’existence de la maladie et à l’efficacité des mesures de prévention recommandées.

Les gens ont, par ailleurs, insisté sur les mesures d’accompagnement, car les écoles et les marchés sont pleins de monde», a déclaré le chef de cabinet. Ousmane Bamba a salué le soutien de la mairie de Sikasso qui, selon lui, n’a pas attendu la délégation pour mettre les mesures en place. Il a invité les autorités et la population à maintenir le cap concernant le respect des mesures barrières, compte tenu de la situation géographique de la ville. Afin, a-t-il dit, d’atteindre l’objectif zéro décès.

Auparavant, la délégation avait remis, à titre symbolique, dix cartons de gels hydro alcoolique, de savons liquides, de masques et d’eaux de Javel à la mairie. Elle avait aussi distribué des masques aux usagers du Grand marché de Sikasso. Intervenant à ce propos, le premier adjoint au maire de la Commune urbaine de Sikasso a salué l’aide des autorités.

«Ces matériels sont un appui qui vient combler certains vides et renforcer davantage nos moyens dans la lutte contre la maladie. Ils seront utilisés à bon escient», a promis Abdrahamane Sidibé. L’édile a ajouté qu’ils passeront, pour ce faire, par l’intermédiaire des notabilités, des religieux et des médias pour une distribution adéquate des outils.

Commerçante détaillante au marché de Sikasso, Fanta Coulibaly a bénéficié de ces masques. «Ils vont beaucoup nous mettre à l’abri de la maladie. Je vais en donner également à mes petits enfants pour qu’ils se protègent contre cette pandémie. Rien ne vaut la vie», a-t-elle dit.

Fadi CISSÉ

Laisser une réponse