Prévention du coronavirus : Des masques lavables pour les associations et organisations féminines

0
109

Les effets négatifs de la maladie se font ressentir lourdement sur tous les plans

Dans le cadre du programme présidentiel : «Un Malien, un masque », la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré, a remis, lundi dans les locaux de son département, 7.400 masques lavables à 37 associations et organisations féminines, en raison de 200 masques par faîtière.

C’était en présence du secrétaire général du département, Chiaka Magassa et de nombreuses femmes leaders et présidentes d’associations et organisations féminines du Mali. La pandémie du coronavirus est devenue une urgence sanitaire, voire économique de portée internationale.

Ses effets négatifs se font ressentir lourdement sur quasiment tous les plans : sanitaire, socio-économique, politique et culturel à l’échelle planétaire. Tous les pays affectés par la pandémie ont pris des mesures pour circonscrire la propagation de la maladie et ses éventuelles conséquences.

Notre pays n’est pas resté en marge de la lutte contre la Covid-19. À l’initiative du chef de l’État, Ibrahim Boubacar Keïta, le programme : «un Malien, un masque » a été mis en œuvre. Ce qui justifie l’initiative du département de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille. Dans son intervention, Mme la ministre a rappelé le contexte de l’événement, notamment le programme présidentiel, « Un Malien, un masque ». Elle a aussi souligné que son département a reçu un premier lot de 75.000 masques lavables pour ses cibles.

« Nous sommes en train de mener des activités de sensibilisation sur la Covid-19, assorties de remise de masques lavables dans les six communes du district de Bamako et celles de Dio et Kati », a-t-elle indiqué.

Pour Aïssata Kassa Traoré, la modestie de la rencontre tranche nettement avec sa signification parce qu’elle vise à impliquer les femmes leaders, les organisations et associations féminines dans la sensibilisation sur le port du masque. Il s’agit aussi de doter les organisations faîtières de masques pour leurs membres.

Selon la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, c’est seulement à ce prix que leurs cibles, en général, et les femmes, en particulier, pourront s’approprier le port du masque, comme mesure de prévention contre la pandémie du coronavirus. Elle a également témoigné de sa reconnaissance au président de la République pour cette initiative qui est salutaire dans son essence et qui permet surtout de protéger la population.

Et la ministre en charge de la Promotion de la Femme de rendre hommage au ministère de l’Industrie et du Commerce, à travers la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), pour l’octroi des 75.000 masques à son département.
Un des temps forts de la cérémonie a été la remise symbolique des masques par la ministre aux bénéficiaires, à savoir les représentantes des femmes leaders et des organisations féminines.

Amsatou Oumou TRAORÉ

Laisser une réponse