Prise d’armes à Kati : L’armée nationale a fière allure

0
221

                                          Le chef de l’Etat a passé les troupes en revue avant le défilé
Le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta a présidé, dimanche au camp Soundjata de Kati, la prise d’armes organisée à l’occasion de la célébration de notre indépendance. L’événement s’est tenu sur la «Place d’armes du 20 janvier 1961». Outre le Premier ministre, Boubou Cissé, on notait la présence de plusieurs membres du gouvernement, dont celui de la Défense et des Anciens combattants, le général de division Ibrahim Dahirou Dembélé. Étaient également présents le chef d’état major général des armées, le général de division Abdoulaye Coulibaly, de nombreux officiers et sous officiers des forces de défense et de sécurité, des présidents des institutions de la République, des diplomates accrédités dans notre pays, des représentants de la Minusma et une foule d’invités.

Pour la circonstance, le toilettage de la place d’armes qui a accueilli cet événement est évocateur de toute l’importance que nos vaillants soldats de la ville garnison ont accordée à cet anniversaire.

C’est le chef d’état major général des armées, le général de division Abdoulaye Coulibaly qui a donné le ton en procédant à une revue des troupes sous les notes de la fanfare nationale qui entonnait des chants à la gloire des héros qui se sont battus pour que notre pays accède à la souveraineté nationale et internationale.

Aux environs de 10 heures 30, le président de la République a fait son entrée dans le camp Soundjata Keïta. Accueilli par le Premier ministre et les autorités politiques et administratives de la 3è région militaire, le chef suprême des armées a respecté la tradition en déposant une gerbe de fleurs au Monument du Soldat inconnu. Ensuite, après l’exécution de l’hymne national, le chef de l’Etat, toujours accompagné par des chants de la fanfare dédiés aux héros de l’indépendance, est monté dans un véhicule militaire découvert pour passer les troupes en revue avant de s’installer à la tribune officielle.

L’un des moments forts de cet événement aura été la décoration d’une dizaine de militaires (armée de terre, armée de l’air, garde nationale). Des mains de la hiérarchie, ces vaillants soldats ont reçu la médaille du mérite militaire pour s’être faits remarqués par des actes méritoires.

Le chef de l’Etat a ensuite assisté un défilé militaire et visité de nouveaux engins blindés récemment acquis par notre pays.

C’est un président de la République visiblement satisfait de notre armée nationale qui a dit «toute sa confiance» en cet outil de défense du territoire national. C’est pourquoi, Ibrahim Boubacar Keïta entend toujours œuvrer à son profit afin qu’elle puisse mener à bien les missions qui lui sont confiées. Dans la même veine, le chef de l’Etat a fait part de son souci constant de voir s’installer une paix définitive dans notre pays. Il a, par la même occasion, invité les uns et les autres à se donner la main pour que cela soit au bénéfice de l’ensemble de tous nos compatriotes.

Le chef suprême des armées n’a pas non plus oublié nos militaires tombés sur le champ de l’honneur. Ibrahim Boubacar Keïta a eu une pensée pieuse pour tous ces soldats qui ont perdu la vie en défendant la patrie.

Mohamed TRAORE

Laisser une réponse