Prise en charge de la douleur : Le CESAC doté d’un appareil de cryothérapie

0
90

Dr Zoumana Diarra (2è à d) a assuré que l’appareil est un atout pour sa structure

La cryothérapie est une technique de traitement de la douleur par le froid a acquis droit de cité au Centre d’écoute, de soins, d’animation et de conseils (CESAC), un centre de prise en charge des personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Cette structure a été dotée par Intermed Service (une société qui intervient dans la vente des équipements médicaux) d’un appareil de cryothérapie pour améliorer la prise en charge des douleurs, notamment celles liées aux pathologies neurologiques et infections sexuellement transmissibles.

La sobre cérémonie de remise de cet équipement s’est déroulée, lundi dernier, en présence de la directrice commerciale de Intermed Service, Mme Wagué Assa Cissé, du médecin coordinateur du CESAC, Dr Zoumana Diarra et de nombreux autres invités. Il est utile de préciser que l’initiative vise à accompagner les efforts déjà consentis par le personnel des associations de lutte contre le Sida, notamment l’Association de recherche, de communication et d’accompagnement à domicile des PVVIH (ARCAD Santé Plus), le CESAC et les actions de prévention et d’accès aux soins du département de la Santé et du Développement social, en termes de soins contre les douleurs. Elle permettra aussi de réduire le coût du traitement des pathologies douloureuses.

La cryothérapie, appelée thérapie du froid, soulage les patients atteints de pathologies douloureuses et renforce les capacités des praticiens du centre. Le médecin coordinateur du CESAC a expliqué la fonction de l’appareil de cryothérapie. «C’est un équipement très performant qui permettra de prendre en charge les douleurs atroces chez les PVVIH», a-t-il indiqué. Et Dr Zoumana Diarra d’affirmer que l’appareil de cryothérapie reste un atout pour sa structure. Il a aussi soutenu que, jamais auparavant, sa structure n’avait bénéficié d’un tel appareil. Par ailleurs, le médecin coordinateur du CESAC a rappelé qu’on utilise très souvent des drogues dans le traitement de certaines douleurs.

La directrice commerciale de Intermed Service relèvera que l’appareil de cryothérapie permet de gérer les pathologies avec une température de 110° Celsius et favorise aussi à la guérison d’autres maladies à indication chirurgicale, sans réellement les opérer. Mme Wagué Assa Cissé a aussi évoqué les motivations qui sous-tendent l’initiative de ce don pour accompagner la prise en charge des douleurs dans notre pays.

Aminata DIARRA

Laisser une réponse