Problématique du dialogue social constructif au Mali : L’UNTM, LA CSTM ET LA «CNV INTERNATIONAAL» MÈNENT LA RÉFLEXION

0
1652

La cérémonie était présidée par le ministre Diarra Racky Talla


«Problématique du dialogue national social constructif : quelles alternatives pour un développement socio-économique, inclusif et durable au Mali ?», tel est le thème d’un forum national organisé par l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) et la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM) sous l’égide du Syndicat national des croyants aux Pays-Bas «CNV internationaal».
Ce forum s’inscrit dans le cadre des échanges et de partage d’expériences des acteurs de la société civile. L’ouverture des travaux de cette rencontre de deux jours a été présidée, hier, par le ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des relations avec les Institutions, Mme Diarra Raky Talla. C’était au Conseil national du patronat.
Le concept du dialogue social constructif: approche de la «CNV internationaal» ; le rôle et la responsabilité des structures, des institutions tripartites du dialogue social: Cas du CNDS, défis, enjeux et perspectives pour un dialogue social inclusif et constructif ;  le rôle et la responsabilité des acteurs tripartites dans la promotion du dialogue social constructif au Mali: enjeux, défis et perspectives sont les thèmes qui seront développés par les participants de ce forum.
Dans son intervention, le secrétaire général de l’UNTM a rappelé que le dialogue social est la négociation collective en milieu du travail où employeurs et travailleurs discutent des conditions de travail en vue de parvenir à un accord sous l’arbitrage d’un administrateur du travail représentant l’Etat.
Le dialogue social, poursuit-il, vise aussi à aboutir à un consensus qui a  l’adhésion de tous pour l’élaboration, la mise en oeuvre des programmes et des politiques de développement socio-économiques.
La négociation collective et le tripartisme ont été les outils adaptés au monde du travail. Yacouba Katilé  ajoutera que le concept de dialogue social qui se développe en Belgique, aux Pays-Bas et dans les pays nordiques (Suède,  Danemark et Norvège), a emprunté des aspects pour devenir, au-delà des résolutions de conflits, de redistributions de bénéfices dans les entreprises, un cadre démocratique de concertation, de discussion libre et volontaire pour le développement participatif. Cela par l’intermédiaire d’un dialogue social régulier impliquant tous les partenaires sociaux. Depuis septembre 2017, a précisé le responsable de projets-programmes du bureau Afrique de la «CNV internationaal», le Syndicat national des croyants aux Pays-Bas a, en partenariat avec les responsables syndicaux de l’UNTM et de la CSTM, décidé d’étendre ses actions au Mali dans la perspective de contribuer au mieux être des travailleurs et travailleuses.
A cet effet, après sa mission de prospection en septembre, suivie de l’étude de Baseline en mars 2018, la «CNV internationaal» a réalisé au profit des jeunes leaders syndicaux de l’UNTM et de la CSTM une formation sur les techniques de lobbing-plaidoyer et un forum national, en août 2018, sur la problématique de l’employabilité des jeunes dans notre pays.
Thimothée T Boko a rappelé que le Programme 2017-2020 de la CNV vise à contribuer au renforcement de la qualité du dialogue social et à l’amélioration de l’employabilité des jeunes. Il est basé sur la théorie de changement centré sur deux thématiques majeures: le dialogue social constructif et l’employabilité des jeunes. Soutenant que le forum national sur la Problématique du dialogue social constructif est loin d’être une rencontre de plus, le responsable de projets-programmes bureau Afrique de la CNV internationaal a déclaré que le forum se veut un cadre d’échanges et partages d’expériences de bonnes pratiques entre différents acteurs.
Le secrétaire général du conseil national du patronat, Modibo Tolo, s’est pour sa part dit convaincu que le dialogue est la voie privilégiée pour résoudre les contradictions entre les employeurs et les travailleurs. Il est aussi une condition de la performance globale et durable de l’entreprise dont la réussite est de plus en plus liée à la qualité de son organisation. «La culture et l’histoire sociale récente de notre pays font cependant que le dialogue social national se fige autour de certaines postures. Le dialogue social est la recherche d’un équilibre entre des intérêts contradictoires. Il est également une nécessité en termes de négociation de bonne foi entre les parties et de management», a assuré Modibo Tolo. Saluant l’organisation conjointe de ce forum par l’UNTM et la CSTM, le ministre du Travail et de la Fonction publique a déclaré que l’objectif principal du dialogue social est d’encourager la formulation d’un consensus entre les principaux acteurs du monde du travail et leur participation démocratique.
L’atteinte de cet objectif est de nature à promouvoir la bonne gouvernance, à favoriser la paix et la stabilité sociale et à stimuler l’économie.
En outre, le ministre a soutenu que le présent séminaire vient à point nommé, car il permettra de diagnostiquer sans complaisance le dialogue social au Mali et de dégager des pistes de solutions pour un développement durable. Elle a remercié la «CNV internationaal» pour l’effort inestimable accompli pour le dialogue social et pour son accompagnement à l’UNTM et à la CSTM.
Sidi Y. WAGUÉ

Laisser une réponse