Processus électoral : LA HAC RENFORCE LES CAPACITÉS DES HOMMES DE MÉDIAS

0
361

Une vue du présidium lors de l’ouverture des travaux de l’atelier


Le rôle des médias est très important dans la consolidation de la démocratie. C’est pour cette raison que la Maison de la presse abrite depuis hier, un atelier de formation des médias à la couverture des élections. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président de la Haute autorité de la communication (HAC), Fodié Touré, en présence de Countel Kanne, chargée de programme de la Fondation friedrich Ebert Stiftung et du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Amadou Bah.
Initié par la HAC, en partenariat avec la Fondation friedrich Ebert Stiftung, cet atelier s’inscrit dans le cadre de la tenue des prochaines élections dans notre pays, élections que l’on souhaite transparentes, crédibles et apaisées. La session qui se veut un cadre d’échanges et de partage va examiner des thèmes variés sur le cadre législatif réglementaire des élections, le rôle et la place des médias en période électorale, le rôle de la Cour constitutionnelle et de la CENI dans le processus électoral.
La présente formation entre dans le cadre de la mise en œuvre des résolutions du séminaire international sur la régulation des médias en période électorale organisé à Bamako en novembre 2017, par la Haute autorité de la communication en partenariat avec l’Organisation international de la francophonie (OIF). Cet atelier est aussi le premier d’une série qui se poursuivra à l’intention des acteurs des médias, mais aussi des agents de l’Etat impliqués dans la gestion du processus électoral.
La HAC a mis le renforcement des capacités des organes impliqués dans la gestion du processus électoral au centre de ses préoccupations. Elle est convaincue de la nécessité de s’appuyer sur les professionnels des médias, les cadres et agents de l’Etat bien formés pour conduire le processus électoral à bon port.
Babba B. Coulibaly

Laisser une réponse