Programme 2Scale et SCS International : Un accord pour produire 1.000 tonnes de légumes frais et sains par an

0
1265

Moussa Silvain Diakité et Oumou Camara scellent leur partenariat

Dans le cadre du programme 2Scale, le directeur général du service commercial Silvain International (SCS International), Moussa Silvain Diakité, et la directrice régionale pour l’Afrique de l’Ouest et du Nord du Centre international pour le développement des engrais (IFDC), Oumou Camara, ont paraphé jeudi dernier au Cinéma Babemba un accord de partenariat.

La cérémonie de signature s’est déroulée sous le regard de l’ambassadeur des Pays-Bas, Jolke Oppéwal, de la représentante du ministre de l’Agriculture, Fatoumata Ba, du représentant du maire de la Commune III du district de Bamako, Mahamadou Kouyaté, et de nombreux exploitants agricoles.

Pour rappel, le programme 2Scale, mis en œuvre par l’IFDC est un incubateur de modèles d’affaires inclusifs à travers des partenariats avec des sociétés privées et des organisations professionnelles agricoles. Cela, afin de développer des stratégies commercialement viables dans les systèmes agro-alimentaires africains.

Financé à hauteur de 100 millions d’euros, soit plus de 65 milliards de Fcfa par la Direction générale de la coopération internationale, une organisation hollandaise, il couvre huit pays d’Afrique : le Mali, le Nigeria, le Ghana, le Burkina Faso, le Niger, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie et le Kenya.

Le partenariat signé qui court jusqu’en 2023, a un coût global estimé à 1,276 milliard de Fcfa, dont une contribution de 694,520 millions de Fcfa.
Son objectif est d’assurer à l’horizon 2023 l’approvisionnement du marché urbain de Bamako en légumes frais et sains. Pour y arriver, SCS International s’engage à produire 1.000 tonnes de légumes chaque année. Cette quantité sera produite par 15.000 producteurs et productrices maliens. Parmi lesquels 50% de femmes seniores, 25% de femmes juniores, 10% d’hommes seniors et 15% d’hommes juniors, selon le document du projet

Ainsi, durant les trois années d’alliance, les exploitants seront outillés en technique de production et d’agriculture intelligente face au changement climatique et à l’organisation de l’accès continu des producteurs aux intrants et aux services d’accompagnement techniques. Ils seront aussi formés sur l’organisation de la collecte, le conditionnement, la commercialisation et la distribution.

Aux termes de la collaboration, il est attendu un accès des consommateurs à des produits de qualité, l’amélioration de la productivité des producteurs ainsi que leur intégration dans les chaînes de valeurs, notamment les femmes.
Ce qui entraînera sans doute l’augmentation des revenus des producteurs, la création de près de 500 nouveaux emplois agricoles et non agricoles, la mise en œuvre d’innovations agricoles et l’inclusion financière des exploitants.

Juste après la signature, la directrice régionale de l’IFDC a expliqué que le partenariat va impacter 15.000 petits producteurs de légumes dont plus de 75% sont des femmes. Environ 5.400 hectares de terres seront cultivés par des petites et moyennes entreprises (PME) impliquées dans des activités commerciales inclusives dont la majorité sont dirigées par des femmes, a ajouté Oumou Camara. Aussi, a-t-elle indiqué, l’union va créer 280 emplois et 100 micro-entrepreneurs seront connectés à des entreprises clés managées par 75% de femmes.

À sa suite, le directeur général de SCS International dira que la collaboration de son groupe avec le consortium 2Scale placera notre pays dans une logique de croissance économique. Moussa Silvain Diakité d’ajouter : «Le projet permettra aux exploitants de former des réseaux de distribution qui leur facilitera l’acheminement des produits au lieu de vente final». Il a réitéré son engagement visant à permettre aux femmes productrices d’être parties prenantes dans ce développement économique.

Amadou B. MAÏGA

Laisser une réponse