Programme «Mandela Washington fellowship» : SEPT NOUVEAUX CANDIDATS MALIENS PARTICIPERONT

0
410

L’ambassadeur des Etats-Unis au Mali, Paul A. Folmsbee, a organisé, vendredi dernier dans sa résidence au quartier du fleuve, une réception à l’honneur des participants au programme d’échange : «Mandela Washington fellowship».
La cérémonie a eu lieu en présence du ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta, de la chargée des affaires culturelles à l’ambassade des Etats-Unis, Emma Moros, des 7 nouveaux boursiers mais aussi des anciens participants au programme. La rencontre a été l’occasion pour le diplomate américain de féliciter les finalistes de 2018 et de les présenter au gouvernement à travers le ministre Koïta. Elle a également permis aux nouveaux boursiers de rencontrer leurs devanciers afin de bénéficier de leurs expériences.
Pour rappel, «Mandela Washington fellowship» est le programme phare de l’Initiative des jeunes leaders africains (Young African Leaders Initiative- YALI) de l’ancien président américain, Barack Obama. Dirigé par le Département d’Etat, il donne aux jeunes leaders d’Afrique subsaharienne la possibilité d’améliorer leurs compétences dans les meilleurs établissements d’enseignement supérieur américains.
Le programme offre aussi un soutien supplémentaire pour favoriser le développement professionnel des boursiers après leur retour au pays d’origine.
Cette année, ils sont 7 jeunes leaders maliens sélectionnés parmi 300 candidats qui représenteront notre pays. Ils partiront pour les Etats-Unis à la mi-juin, où ils participeront à des programmes de sept semaines, organisés dans des universités américaines. Cinq boursiers retourneront au mois d’août et les deux autres resteront pour un stage.
Après avoir félicité les nouveaux boursiers et salué les anciens, l’ambassadeur Folmsbee a expliqué que les boursiers du programme YALI sont un groupe spécial. Ils sont choisis, non seulement pour leurs réalisations et leurs compétences en leadership mais également pour leur passion et motivation. Par ailleurs, le diplomate a souligné que les jeunes leaders sont l’avenir de notre pays. C’est pourquoi, les Etats-Unis soutiennent le programme YALI en vue d’investir dans une nouvelle génération de leaders africains et de disposer d’un réseau solide qui les aidera à perfectionner le travail dans les domaines du service public et des affaires.
Tout en évoquant les réalisations des anciens boursiers, pendant et après le programme, l’ambassadeur américain a encouragé les nouveaux à profiter de leurs connaissances et expériences professionnelles mais aussi des réseaux, dont ils sont membres.
Il a également invité nouveaux et anciens participants au programme YALI à partager leurs connaissances et expériences avec d’autres jeunes, à travailler avec tous ceux qui pourraient bénéficier de ce qu’ils ont appris. Dans son intervention, Emma Moros a remercié l’ambassadeur et sa femme Angie Chin pour la réception. Elle a félicité les heureux candidats, tout en appréciant leur enthousiasme et leur énergie. En soulignant l’importance de la communauté, la chargée des affaires culturelles à l’ambassade a invité les 7 candidats à garder leur communauté à l’esprit, tout au long de l’aventure et réfléchir à ce qu’ils feront pour cette communauté au retour. Amadou Koïta a félicité et encouragé les nouveaux participants. Le programme Yali, a-t-il précisé, permet de préparer les grands hommes. L’avenir de notre pays c’est les jeunes. Préparer les jeunes, les former à travers YALI, c’est assurer un avenir meilleur relève le responsable du département en charge de la Jeunesse. Le ministre en charge de la Jeunesse a remercié les Etats-Unis pour tous les efforts inlassables qu’ils ne cessent de fournir pour le développement de notre continent.
Aminata Dicko s’est réjouie de sa sélection à ce programme important. Au nom des candidats sélectionnés, elle a témoigné de sa reconnaissance à l’ambassade des Etats-Unis pour tout le soutien.
Aminata Dindi
SISSOKO

Laisser une réponse