Programme Sahel et Afrique de l’ouest : UN ATELIER RÉGIONAL SUR LE SUIVI-ÉVALUATION

0
601

L’Azalaï hôtel Salam a abrité hier l’atelier régional d’échanges et de formation sur le suivi-évaluation du programme Sahel et Afrique de l’ouest (SAWAP). La cérémonie était présidée par Mme Kéita Aïda M’Bo, ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable. Etaient également présents Philippe Dardel, représentant de la Banque mondiale et Nabil Ben Khatra, coordinateur du programme observatoire du Sahara et du Sahel (OSS).
Intervenant à la cérémone d’ouverture, Mme le ministre en charge de l’Environnement a informé que le SAWAP est implémenté dans notre zone géographique grâce à l’appui de la Banque mondiale et du Fonds pour l’environnement mondial. Il s’agit d’un programme porteur d’espoir pour nos pays respectifs, dans le cadre des échanges et de la mise en pratique des meilleures expériences réussies, en matière de gestion durable des terres, du couvert végétal et des ressources en eaux dans nos zones fragiles.
Selon Kéita Aïda M’Bo, le présent atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « Renforcement de la résilience par le biais de services liés à l’innovation, à la communication et aux connaissances» (BRICKS). Il constituera certainement une valeur ajoutée en termes de renforcement des capacités des responsables chargés du suivi-évaluation des projets SAWAP. Concernant le cas spécifique du Mali, un pays à vocation agro-sylvo-pastorale, au territoire fortement désertique et très touché par les effets des changements climatiques, le ministre en charge de l’Environnement dira que les résultats attendus à l’issue de la présente session, seront d’une importance capitale, car ils permettront de mieux nous outiller pour relever les défis liés à la préservation de nos écosystèmes.
Par ailleurs, le ministre en charge de l’Environnement a rappelé que l’atelier qui s’ouvre sur le suivi-évaluation, tout comme ceux déjà organisés sur la communication et la gestion durable des terres (GDT) dans d’autres pays SAWAP, est en parfaite cohérence avec nos objectifs nationaux et en harmonie avec la vision des plus hautes autorités du Mali.
Un document remis à la presse indique que l’objectif principal de cet atelier est d’évaluer les résultats enregistrés dans le cadre du suivi évaluation du programme SAWAP, de recueillir les enseignements tirés et de dégager des stratégies pour la pérennisation des acquis. Il sera donc question d’élaborer des perspectives de valorisation et de pérennisation des acquis du Programme.
 
Issa Baradian TRAORÉ

Laisser une réponse