Projet d’amélioration du système statistique national : LA BANQUE MONDIALE APPORTE UN APPUI PRÉCIEUX

0
272

Le lot d’équipements a coûté 910 millions Fcfa

La Banque mondiale (BM) soutient la mise en œuvre du Cinquième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH5), en offrant un important lot de matériels informatiques au ministère de l’Aménagement du territoire et de la Population. La cérémonie de remise de cette donation a lieu vendredi dernier au Centre international des conférences de Bamako, sous la présidence du ministre de l’Aménagement du territoire et de la Population, Adama Tiémoko Diarra. Elle a enregistré la présence de la directrice des Opérations de la BM pour le Mali, Soukeyna Kane et du directeur général de l’Institut national de la statistique (Instat), Dr Arouna Sougane.
Etaient aussi présents le président de l’Association malienne de la statistique, Bakary Sacko et les étudiants et diplômés du Centre de formation et de perfectionnement en statistique. Le lot est composé de 156 ordinateurs portables dont six ultras portables, 353 tablettes Android, sept vidéos projecteurs, 65 ordinateurs de bureaux, quatre imprimantes dont deux en couleur et deux multifonctionnels, quatre serveurs, 23 onduleurs dont un central et deux individuels, deux photocopieuses multifonctionnelles, une vingtaine de disques dures externes, une centaine de clés USB, des DVD et lecteurs DVD. Destiné au renforcement du parc équipement pour la mise en œuvre du RGPH5, il a coûté 910 millions de F CFA à la Banque mondiale.
Cette opération de recensement se déroule dans un contexte sécuritaire difficile. L’enjeu principal serait alors son déroulement sur toute l’étendue du territoire. Elle intervient surtout à un moment où le système statistique national : ensemble de moyens institutionnels, humains et financiers mis en œuvre pour le développement, la production, la diffusion et l’utilisation des statistiques publiques, comme outils d’aide à la décision publique ou privée, souffre de l’insuffisance de ressources humaines, matérielles et financières, depuis des décennies. Or, l’atteinte des objectifs national, continental et mondial en matière de développement durable, nécessite la disponibilité de données statistiques répondant aux standards internationaux. La Banque mondiale a, à travers le Projet d’amélioration du système statistique national, décidé de contribuer à la résolution de cet épineux problème, selon le ministre Adama Tiémoko Diarra. Pour une durée de 5 ans, ce projet mobilisera 20 millions de dollar américain (11 milliards de Fcfa), destinés au développement institutionnel, au renforcement des ressources humaines, à l’amélioration de la production statistique : agricoles, économiques et sociales. Il cadre parfaitement, selon le ministre Diarra, avec l’offre politique proposée aux Maliens par le président de la République dans son axe 2, relatif à la promotion d’une croissance inclusive, dans lequel les statistiques occupent une place de choix. Intervenant à ce propos, la directrice des Opérations de la BM pour le Mali a, dans son allocution, réitéré son engagement à accompagner le gouvernement du Mali dans ses efforts de développement du pays et de réduction de la pauvreté. Avant de justifier l’intérêt de ce don. «La Banque mondiale estime que la production de statistiques officielles et de qualité est une mission régalienne de l’Etat du Mali. Elle constitue un gage de succès pour une bonne planification du développement et une évaluation des progrès réalisés. C’est la raison pour laquelle, nous accompagnons les efforts de l’Etat malien dans ce domaine», a déclaré Soukeyna Kane, en souhaitant la bonne tenue de l’opération sur toute l’étendue du territoire national. En réponse, le directeur général s’est engagé à tout mettre en œuvre pour la réussite des opérations pour lesquelles les matériels ont été acquis. Car, le Projet d’amélioration du système statistique national du Mali qui entre dans ce cadre, va, selon Dr Arouna Sougane, «doter notre pays d’un système statistique national performant, disposant d’un cadre légal et organisationnel adapté et de ressources adéquates à même de produire, analyser et diffuser des données de qualité couvrant les besoins des différents utilisateurs». La directrice des opérations de la Banque mondiale au Mali, Soukeyna Kane a reçu une attestation de reconnaissance de la part des étudiants et diplômés du Centre de formation et de perfectionnement en statistique pour l’accompagnement et les soutiens multiformes de son institution à leur égard.

Abdoul Karim
COULIBALY

Laisser une réponse