Projet de financement inclusif des filières agricoles : Un budget de 9,7 milliards de FCFA pour 2020

0
233

Mme la ministre Safia Bolly a exhorté l’équipe du Projet à maintenir les performances de l’exercice 2019

La 2è session du comité national de pilotage du projet de financement inclusif des filières agricoles au Mali, s’est tenue hier au ministère de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national. L’ouverture des travaux était présidée par le chef dudit département, Safia Bolly en présence du directeur du projet de financement inclusif des filières agricoles, Dramane Sidibé.
Les membres du comité de pilotage ont examiné l’état d’exécution des recommandations de la session de 2019, du rapport d’exécution du plan de travail et budget annuel (PTBA) 2019, et de celui de 2020. Pour cette année, le montant prévisionnel est de 9,745 milliards Fcfa. Après la vérification des mandats et l’adoption de l’ordre du jour, Safia Bolly a souligné que le premier PTBA c’est-à-dire celui de 2019 du Projet Inclusif, a permis de mettre en place les arrangements institutionnels et opérationnels de base. Ajoutant que sa mise en place a été particulièrement marquée par la production de manuels et autres documents de facilitation du cadre opérationnel des activités. C’est dire qu’au sortir de cette première année de mise en place des préalables institutionnels et organisationnels, a-t-elle poursuivi, que l’équipe s’apprête à amorcer avec détermination les opérations de l’exercice 2020 en vue de relever les défis liés à l’entrepreneuriat agricole et rural, et de maintenir les performances de l’exercice 2019 avec un taux de 104 % d’exécution du PTBA. Elle a indiqué que le gouvernement et ses partenaires ont le souci de contribuer au relèvement des conditions de vie des populations rurales, réduire la vulnérabilité des couches défavorisées (jeunes et femmes) et répondre de façon mieux structurée aux défis de financement des filières agricoles. Pour atteindre ces objectifs, ajoutera-t-elle, la professionnalisation du secteur de la micro-finance mieux outillé et disposant de moyens techniques et financiers appropriés y compris l’émergence de partenariats productifs entre les acteurs des chaînes de valeur des filières agricoles, restent des défis majeurs pour ce nouveau projet.
Selon Dramane Sidibé, le projet Inclusif est une initiative du gouvernement cofinancé par le Fonds international pour le développement agricole (FIDA), le Royaume du Danemark et le Canada. Ce projet a été lancé au mois de juin dernier pour une durée de 6 ans. Il vise à bancariser 440.000 petits producteurs, leurs organisations, et une soixantaine de projets agricoles au niveau de cinq régions à savoir celles de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti, a-t-il indiqué.
Djénéba BALLO

Laisser une réponse