Projet « les pinceaux de l’intégration » : LES ARTS VISUELS AU SERVICE DU BRASSAGE DE LA JEUNESSE AFRICAINE

0
453
Mme Ahoua Yameogo entourée du directeur Hama Goro et Philip Delers

Le Centre Soleil d’Afrique en partenariat avec la Galerie Médina du Mali et l’Atelier Afrique en Couleurs du Burkina Faso ont lancé le projet : « Les Pinceaux de l’intégration », le jeudi dernier au Centre Soleil d’Afrique à Hamdallaye ACI 2000. C’était à la faveur d’une conférence de presse, animée par Hama Goro, directeur du Centre Soleil d’Afrique. Il avait à ses cotés Mme Ahoua Yameogo, artiste burkinabé et Phillip Delers de l’Union européenne. A l’entame, M. Goro a expliqué le concept du projet qui consiste à favoriser le brassage entre la jeunesse africaine à travers des échanges artistiques et interculturels. C’est le fruit d’un partenariat entre 3 associations culturelles de l’Afrique de l’Ouest (Centre Soleil d’Afrique, la Galerie Médina et l’Atelier Afrique en Couleurs du Burkina Faso).
Les Pinceaux de l’Intégration est une initiative culturelle qui vise à faire des arts visuels un vecteur important dans la recherche de la stabilité et de l’équilibre sociale. Il se déroulera en 3 grandes phases, l’organisation d’une résidence d’artistes dans chacun des deux pays, la Caravane d’intégration régionale et un symposium qui va réunir des critiques d’art, des chercheurs, des journalistes et des acteurs culturels des deux pays. Le montant global du projet s’élève environ à 47 millions de Fcfa, selon Hama Goro. Il a bénéficié d’un financement de plus de 35 millions de Fcfa de Culture at Work Africa à travers l’Union européenne.
Le projet va réunir les artistes des deux pays autour d’un programme d’activités favorisant le dialogue interculturel, la diversité culturelle et le respect de la dignité humaine. En plus des arts visuels, le Projet va contribuer au renforcement des échanges artistiques et interculturels entre le Mali et le Burkina ; favoriser le brassage entre la jeunesse africaine. Il sera exécuté pendant une année et plusieurs activités seront organisées dans diverses localités des deux pays. Il y aura des expositions des ouvres produites pendant la résidence, des animations culturelles et des ateliers à Bamako, Bougouni, Bobo-Dioulasso, Koudougou et Ségou. Selon Mme Yameogo de l’Atelier Afrique en Couleurs du Burkina Faso, il y aura 8 femmes parmi les 12 artistes qui seront sélectionnés à la faveur d’un appel à candidature. L’artiste Burkinabé a expliqué aussi que c’est la première fois qu’une caravane artistique réunira les artistes maliens et burkinabé autour d’une initiative commune. Elle a conclu que le projet est un espace de promotion de la paix et de la stabilité.
Amadou SOW

Laisser une réponse