Promotion de l’entrepreneuriat jeune : Bientôt une nouvelle émission sur l’ORTM

0
253

                              Ander Baba Diarra (2è à gauche), l’initiateur de cette nouvelle émission
L’opérateur culturel et promoteur de l’agence de communication «Dashiliquad», Ander Baba Diarra, a présenté sa nouvelle émission : «Case de l’entrepreneur Champion’s Lab », un nouveau concept de télé‐réalité dédié à l’agrobusiness, l’artisanat, la culture, le BTP au Mali. C’était le samedi dernier lors d’une conférence de presse qu’il a animée dans un hôtel de la place.
Selon le conférencier, le concours «Case de l’entrepreneur Champion’s Lab», qui sera diffusée sur l’ORTM, est là pour mettre en lumière des gens qui ont osé se lancer dans l’entreprenariat. «Nous essayerons de les détecter et les amener dans la Case, les coacher, former aussi les aider à bénéficier d’un appui technique et financier de la part des partenaires de l’émission», a expliqué l’opérateur culturel, ajoutant que cette initiative vise à contribuer au développement du pays. A travers «Case de l’entrepreneur Champion’s la» qui est aussi un concours entre jeunes entrepreneurs, l’initiateur entend recentrer le débat sur l’agriculture, l’artisanat et la culture, le BTP et le numérique. Objectif : motiver les jeunes à s’investir pour faire de notre pays une référence régionale dans ces secteurs. «Quand on regarde dans la sous-région, on voit que les jeunes s’activent autour de l’entrepreneuriat jeune. Au Mali, des efforts ont été faits. Nous venons en appui pour enrichir le secteur et apporter des solutions aux problématiques, embarquer le maximum de partenaires pour soutenir les projets jeune», a soutenu Ander Baba Diarra, signalant que les inscriptions qui sont en cours se poursuivront jusqu’au 5 septembre 2019 via les réseaux sociaux, à l’ORTM, au Café des arts, au Palais de la culture.

La présidente de l’Association pour développement de l’Afrique (ADA), a, pour sa part, ajouté que tout au long de l’émission, les candidats concourront en mettant en exergue leur créativité et leur connaissance dans des épreuves «inédites et époustouflantes». «Au total, ce sont six jeunes qui seront sélectionnés dans les différents secteurs auxquels le concours est dédié», a précisé Mme Keïta Fatoumata Sangho, rappelant que l’émission sera diffusée sur la télévision nationale huit fois sur les deux mois qu’elle durera. En effet, aux termes de cette télé-réalité, il est prévu des diffusions tous les samedis sur les écrans de l’ORTM pour partager le vécu des candidats avec le grand public. Les candidats les moins performants quitteront tour à tour la case. Il en reste un qui remportera la «Palme d’or», selon une note technique mise à la disposition de la presse. Pour y participer, il faudra remplir les conditions. Au nombre des critères retenus, les candidats doivent : être de nationalité malienne, avoir une petite start-up innovante s’inscrivant dans les chaînes de valeur retenue aux termes de cette première saison, exprimer un besoin de financement allant de 1 million à 50 millions de Fcfa. Il faudra avoir un âge qui varie de 18 à 40 ans. Aussi, les initiateurs précisent que des incubateurs de la place, conformément à leur expertise, prendront en charge les candidats afin d’en faire les meilleurs dans leur domaine et ainsi décrocher le titre de Champion. A cet effet, l’incubateur qui verra son candidat honoré, bénéficiera d’un trophée spécial. Les candidats seront départagés par un jury composé d’experts dans les différents domaines, des coaches en entrepreneuriat, des formateurs et des incubateurs locaux. Le jury formulera des critiques, des conseils et accompagnera les candidats durant cette compétition. Et dans le but de créer de l’engouement, l’émission s’articulera autour des votes du jury et du public. Le participant qui aura su fédérer autour de lui une plus grande communauté de fans, se verra attribuer le Prix du public. La date de démarrage de l’émission, qui n’a pas encore été officialisée, fera l’objet d’une large diffusion, assurent les organisateurs.
Babba B.
COULIBALY

Laisser une réponse