Protection, sauvegarde et valorisation des manuscrits anciens : LE BILAN SATISFAISANT DE SAVAMA-DCI

0
664

SAVAMA-DCI est une organisation non gouvernementale signataire d’un accord cadre avec le gouvernement depuis juin 2005 en vue de protéger, sauvegarder et valoriser les manuscrits anciens. Après l’évaluation des manuscrits de Tombouctou à Bamako en 2012-2013, SAVAMA-DCI a mis en place un programme quinquennal (2013-2018) intitulé « sauvegarde et valorisation des manuscrits évacués de Tombouctou à Bamako» dont l’élaboration a été financée par la Coopération Suisse. Pour partager le bilan et les perspectives de ce programme, les responsables de l’ONG ont organisé, jeudi dernier, une conférence de presse au Grand hôtel. Elle était animée par le président exécutif de SAVAMA-DCI, Dr Abdel Kader Haïdara, son coordinateur Dr Banzoumana Traoré. C’était en présence des représentants des partenaires dont Hill Museum and Manuscript Library des Etats-Unis d’Amérique, l’UNESCO et la Fondation Gerda via l’Université de Hambourg (Allemagne).
Banzoumana Traoré a rappelé que le programme a débuté avec les 377.491 manuscrits anciens évacués de Tombouctou à Bamako à cause de la crise sécuritaire. Il y aussi les manuscrits de Ségou. Le coût global du programme est de 8,5 milliards de FCFA. Mais seulement 2 milliards ont pu être mobilisés, a précisé M. Traoré. Il s’est réjoui du fait que les actions prioritaires du programme aient été exécutées à hauteur de 90,03%.
En effet la mise en œuvre du programme 2013-2018 a permis de conserver, sauvegarder et valoriser plusieurs manuscrits anciens du Mali, à savoir le répertoire en arabe et en français de 348.828 manuscrits anciens ; la confection de 42318 boîtes pour 370.057 manuscrits anciens nettoyés, la reconstruction et la réhabilitation de 36 bibliothèques à Tombouctou et de deux à Ségou ; l’équipement de 22 bibliothèques en matériels de bureau et informatique ; la numérisation de 130 000 manuscrits anciens et la réalisation de 14 travaux de recherches sur les manuscrits dont 11 ont été publiés aux Editions Jamana. En plus de ces trois priorités, SAVAMA-DCI a aussi réalisé dans le cadre du programme plusieurs activités de numérisation, de catalogage et de recherche scientifique sur les manuscrits anciens.
SAVAMA-DCI envisage un nouveau programme quinquennal 2019-2023 dont le coût est estimé à 2,8 milliards de FCFA. Un programme dont la mise en œuvre aboutira à la création d’un centre de Ressources à vocation sous régionale. Son but est d’assister les institutions publiques et privées au Mali et ailleurs, à mieux conserver leurs fonds documentaires, les promouvoir et les exploiter à des fins de développement socioéconomique, éducatif et culturel.
Aminata Dindi
SISSOKO

Laisser une réponse