Qwant : UN MOTEUR DE RECHERCHE RESPECTUEUX DE LA VIE PRIVÉE

0
348

En marge des échanges entre opérateurs économiques maliens et français à la faveur de la visite en France du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, a participé à un panel sur le numérique au siège de la société «Qwant» qui a développé un moteur de recherche du même nom. Il apparaît clairement que de plus en plus, les gens s’accordent sur la nécessité de moraliser les moteurs de recherche et de les utiliser à des fins utiles. Pour Tristan Nitot, vice-président de la société, Qwant est un moteur de recherche qui respecte la vie privée car ce qu’il faut aujourd’hui c’est du numérique éthique, utile et au service de l’individu. Sur les risques liés au numérique, le spécialiste assure qu’un moteur de recherche qui agrège des données personnelles et macroéconomiques, déduites de requêtes, dispose en pratique d’un pouvoir de contrôle sous-estimé sur les individus et les administrations.
Pour résumer, la société Qwant (qui dispose de Qwant mobile et de Qwant junior -pour les 6 à 12 ans- veut évoluer au Mali, en apportant notamment des innovations numériques au niveau de la poste. Des discussions avancées seraient en cours entre les deux parties.
Les responsables de la société française ont exposé à la partie malienne les possibilités qu’offre leur création (leur moteur de recherche Qwant).
En réponse, le ministre en charge de l’Economie numérique a fait des mises au point et fait remarquer que certaines questions soulevées relèvaient de la souveraineté nationale. Il a noté que Qwant, qui participe au renforcement du système numérique français, a fait à notre pays un certain nombre de propositions. Le ministre a aussi rappelé l’importance de la protection des données personnelles, notamment celle de la vie privée des populations.
A en croire M. Touré, un certain nombre de projets ont été identifiés et notre pays serait juridiquement bien outillé dans la perspective de la mise en oeuvre desdits projets. Par ailleurs, le ministre a apporté des précisions quant au projet de lutte contre la cybercriminalité au Mali (notamment en cette orée d’élections) et celui en cours pour la protection des données à caractère personnel.
Envoyé spécial
Bréhima DOUMBIA

Laisser une réponse