Radioprotection : Respect nécessaire de la règlementation en vigueur

0
119

Une partie de la dotation sera utilisée pour acheter des matériels, faire des installations techniques et la rénovation de bâtiment

«Nous allons insister sur le respect de la réglementation relative à la radioprotection, en 2020. Tout utilisateur doit se mettre dans les conditions de respecter et de faire respecter la règlementation en vigueur. Des dispositions idoines ont été prises dans ce sens. » Ces propos du directeur général de l’Agence malienne de radioprotection (Amarap), tenus jeudi dernier lors de la 21è session ordinaire du conseil d’administration de son Agence, illustrent à juste titre les ambitions que nourrit cette organisation. Pour arriver à la mise en œuvre de cette vision, l’Amarap a prévu un budget initial estimé à 300 millions Fcfa. A cela s’ajoutent les atouts techniques, dont elle dispose pour exiger l’application des textes nécessaires à cet effet. « Cette année, nous voulons changer notre façon de travailler. Pendant plusieurs années, nous avions opté pour la sensibilisation. Cela n’a pas donné les effets escomptés. Actuellement, nous disposons d’outils juridiques indispensables pour pouvoir bien réaliser nos activités.

C’est ce qui nous avait handicapé », a soutenu le patron de l’Amarap. Présidant l’ouverture des travaux, le conseiller technique, représentant le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Famakan Kamissoko a expliqué que, pour tirer profit des techniques nucléaires à vocation pacifique, il est nécessaire de limiter les risques associés par la mise en place et le renforcement d’un organisme de réglementation doté de ressources humaines suffisantes et financières adéquates.

Parlant des résultats engrangés, Famakan Kamissoko a noté qu’en dépit de diverses contingences au niveau national, l’Agence malienne de radioprotection a obtenu des résultats encourageants. En la matière, elle a délivré plus de 57 autorisations et effectué près de 30 contrôles et inspections, en 2019. S’y ajoute l’élaboration de plusieurs projets de textes dans le cadre du renforcement du dispositif règlementaire, a salué le conseiller technique. Rappelons que l’Amarap a pour mission d’élaborer les éléments de la Politique nationale dans le domaine de la radioprotection et d’assurer le contrôle des sources de rayonnements ionisants et de la gestion des déchets radioactifs. A ce titre, l’Amarap est chargée de parfaire et de veiller au respect du cadre législatif et réglementaire de la radioprotection au Mali.

Babba B.
COULIBALY

Laisser une réponse