Région de Koulikoro : Améliorer le recouvrement des ressources

0
329

La salle de réunion du conseil régional de Koulikoro a abrité mercredi la cérémonie de lancement du programme d’assistance pour le recensement de la matière imposable de 21 communes de la région de Koulikoro. La cérémonie était présidée par le directeur de cabinet du gouverneur de Koulikoro, Sékou Samaké, en présence du directeur de l’Agence de développement régional (ADR), N’Tji Keïta, de la directrice résidente du Programme de gouvernance local (SNGP Mali), Mme Touré Kadidia Dienta et des maires des 21 communes concernées.
Cette opération vise à contribuer à l’amélioration du volume et du niveau des ressources propres aux communes par l’identification exhaustive et la mise à jour de leur potentiel fiscal. Il s’agira pour l’ADR et le SNGP d’apporter une assistance (appuis techniques et financiers, conseils-accompagnement) aux 21 communes concernées par le recensement de leur matière imposable.
«Le plan d’actions 2017-2021 du document Cadre de la décentralisation met un accent particulier sur la mobilisation des ressources des collectivités d’où la pertinence de cette opération. Sans ressources, aucune action de développement planifiée et programmée ne pourrait se réaliser», a rappelé Sékou Samaké.
Le directeur de l’ADR expliquera que la faiblesse récurrente des ressources propres des communes s’explique par la vétusté de leur base imposable qui date de 1996, des grosses difficultés de mobilisation des impôts et taxes, des questions de gouvernance, le déficit d’appropriation des populations des questions fiscales et budgétaires.
Un des résultats intermédiaires du cadre de performance des ADR est d’accompagner les collectivités territoriales dans la mobilisation des ressources afin de financer des actions de développement au bénéfice des populations. Ce résultat, selon le directeur de l’ADR, est un élément important du contrat de performance signé avec l’Etat dans le cadre du projet-programme. Cette opération de recensement qui contient plusieurs étapes, se déroulera sur près de deux mois.
Amadou MAÏGA
AMAP-Koulikoro

Laisser une réponse