Région de Ségou : Kassoum Denon prend le pouls du terrain

0
122

Kassoum Denon visite les installations de l’entreprise ségovienne de transformation des produits agricoles

En marge de la Bourse nationale aux céréales, le commissaire à la sécurité alimentaire, Kassoum Denon, a effectué une visite de deux jours dans la Région de Ségou. Accompagné d’une forte délégation, le ministre s’est d’abord rendu aux Moulins modernes du Mali (M3-SA) afin de s’enquérir du potentiel de production de cette unité retenue cette année pour la transformation d’une grande quantité de céréales en farine, semoules et d’autres produits dérivés. Ces produits doivent être distribués dans les zones en situation alimentaire et nutritionnelle très aiguë.
Le président directeur général de l’entreprise, Modibo Kéita, a accueilli l’hôte du jour sur le site de la transformation de céréales. Il s’agissait de la minoterie où sont transformées 180 tonnes de blé et 140 tonnes de farine par jour, de la rizerie dotée de machines de dernière génération, de l’unité de production de sucre, de tomate et de biscuits (SBT) et d’aliment pour bétail.
Aux termes de cette première étape, Kassoum Denon précisera que c’est sur la base des directives du président de la République et du Premier ministre qu’il s’est rendu à l’unité industrielle M3-SA. La visite menée au pas de charge lui a permis de constater que non seulement l’usine répond aux normes, mais elle dispose de toutes les installations requises pour transformer et valoriser les productions agricoles du pays (maïs, mil, sorgho…).
Après les moulins, le commissaire à la sécurité alimentaire s’est rendu dans la zone de Dioro. À la suite de grandes inondations, les producteurs de cette partie de l’Office Riz Ségou avaient bénéficié en 2019 de l’assistance en semences et en céréales du commissariat à la sécurité alimentaire. Ce geste a permis d’éviter une crise alimentaire dans ces zones et aux paysans de produire avec sérénité pendant la campagne agricole. Dans le dispositif de sécurité alimentaire, il est prévu une évaluation après les donations. Il s’agissait pour le ministre commissaire de constater si réellement les dons sont arrivés à destination et ont été distribués aux bénéficiaires.
À Dioro comme à Soké, les producteurs qui avaient perdu leurs récoltes à la suite d’inondations et de sécheresse, ont confirmé la réception des dons. «Ils sont bien arrivés et ont été distribués à bon escient ce qui a permis d’augmenter les rendements», a témoigné Mamadou Doumbia, producteur à Soké.
Pour le 1er adjoint au maire de Dioro, Mohamed Konaté, l’appui a été une véritable bouffée d’oxygène pour les paysans frappés par ces événements. «Le travail a été bien fait. Cette vérification nous a permis de comprendre que les distributions se sont déroulées comme le dispositif de la sécurité alimentaire nous l’exige», a affirmé Kassoum Denon.

M. S.

Laisser une réponse