Région de Ségou : LE DISPOSITIF SÉCURITAIRE A PAYÉ

0
901

Le gouverneur Biramou Sissoko dans un bureau de vote de la commune rurale de Mariko


Il était 9h 30 minutes quand le gouverneur Biramou Sissoko et sa délégation ont fait leur entrée dans le bureau de vote numéro 1 du centre de Siby M 12, dans la commune rurale de Mariko. Situé à 18 km de la ville de Niono, ce centre a deux bureaux de vote pour 676 électeurs inscrits. Lors du premier tour du scrutin présidentiel, ces deux bureaux ont été vandalisés par les terroristes empêchant ainsi les populations d’accomplir leur devoir citoyen. Un triste souvenir pour cette population qui a heureusement pu voter hier pour le second tour. L’enthousiasme de la population était visible, comme en témoignait l’affluence. Les deux bureaux avaient déjà enregistré plus de 50 votants. Quand la délégation quittait le centre, plusieurs autres personnes venaient accomplir leur devoir citoyen.
Cette mobilisation de la population du village de Siby M 12 s’explique certainement par l’important dispositif sécuritaire déployé. En effet, en plus des troupes au sol, la population a constaté aussi la présence d’hélicoptères dans le ciel. Cette présence militaire a été rassurante pour la population. Mme Touré Youma a voté dans le bureau n° 1 du centre de Siby M 12. Après avoir voté, elle affichait sa joie d’avoir pu accomplir son devoir civique. «Je ne voulais pas rester en marge de cette élection. Dieu merci, j’ai pu accomplir mon devoir citoyen. Pour cela, je remercie tous ceux qui ont travaillé afin de nous permettre de voter, notamment les forces de sécurité». Elle a plaidé pour la paix et pour l’union sacrée afin que prenne fin cette insécurité qui sévit dans son village et dans d’autres parties du pays. « Nous allons choisir certes le président, celui qui guidera le bateau Mali, mais chacun doit apporte sa pierre afin que soit relevé le défi sécuritaire», a-t-elle conclu.
Autre endroit, autre réalité. Nous sommes dans le centre de vote de Bougouni M 16 situé à 33 km de Niono, toujours dans la commune de Mariko. Ce centre, qui compte 3 bureaux de vote, avait été aussi victime d’attaques terroristes au premier tour. A notre passage, tous les bureaux étaient ouverts pour les 1.039 électeurs inscrits sur la liste.
Le centre Diarakawere n’avait pas aussi pu ouvrir ses portes lors du scrutin du 29 juillet. Hier cependant, les 226 électeurs de ce centre ont eu la possibilité de voter en toute tranquillité.
Le gouverneur et sa délégation ont aussi visité le centre de Niébébougou qui compte 2 bureaux de vote pour 738 électeurs et celui de Konokassi qui dispose d’un bureau pour 478 électeurs. Le cercle de Niono compte 12 communes pour 254 villages. Niono compte 188.473 électeurs pour 534 bureaux de vote. Lors du premier tour, c’est au total 32 bureaux de vote qui n’avaient pu être opérationnels pour 80.087 électeurs dans le cercle.
A retenir que les matériels électoraux et les agents électoraux étaient bien en place. La satisfaction du gouverneur était de voir ces bureaux ouverts et bien sécurisés pour les électeurs. «Il nous revient quelques problèmes sécuritaires à Diabali et Nampala et dans le cercle de Macina. Cependant, le constat général est que le vote se passe normalement, les populations qui n’ont pas pu voter ont l’occasion de le faire cette fois-ci», a déclaré le gouverneur Biramou Sissoko en faisant état d’une «victoire de la démocratie».
Mariam A. TRAORÉ
AMAP-Ségou

Laisser une réponse