Régions de Mopti et Ségou : La stratégie du gouvernement combine des actions politiques et sécuritaires

0
357

Le document a été présenté aux partenaires étrangers afin que les actions de ces derniers et celles du gouvernement s’inscrivent dans une logique de mutualisation des efforts

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a présidé vendredi à la Primature, une rencontre pour la présentation de la stratégie de stabilisation politique du gouvernement pour les Régions de Mopti et Ségou aux partenaires techniques et financiers. L’objet de cette rencontre d’échanges était de permettre une meilleure appropriation par les partenaires du document pour leur implication dans sa mise en œuvre.
Cette rencontre fait suite à ce qui a été fait la veille par les membres du cadre politique de gestion de la crise dans les Régions de Mopti et Ségou.
Ce travail a porté sur l’évaluation des efforts de stabilisation en cours dans ces régions, la présentation du plan de communication de crise, l’examen du document de programme de sécurisation intégrée pour lesdites Régions et l’examen du tableau récapitulatif des préoccupations soulevées et des engagements pris par la délégation du Premier ministre lors de sa visite dans les Régions de Mopti et Ségou.

A l’issue de cette rencontre, la patronne adjointe de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma), Mbaranga Gasarabwe a expliqué que sur invitation du Premier ministre, les partenaires étaient venus discuter des questions autour des Régions de Mopti et Ségou. L’objectif étant de voir comment ils peuvent appuyer le gouvernement sur ces questions pour une bonne coordination des réponses urgentes sur le terrain à court, moyen et long termes. Selon elle, c’était l’occasion de découvrir de façon globale, le cadre stratégique de gestion de la crise et le secrétariat permanent de gestion politique mis en place. Il s’agissait également de voir comment ils vont commencer à travailler ensemble sur la stratégie qui a été élaborée pour ces régions. Mbaranga Gasarabwe a félicité le Premier ministre pour sa récente tournée sur le terrain. Tournée qui lui a permis de toucher du doigt les vrais problèmes dans différents endroits et de parler des aspects sécuritaire, juridique, humanitaire, de gouvernance et de développement. Selon elle, tous ces aspects sont condensés dans ce document de stratégie. Et il s’agit maintenant d’élaborer un plan pour la mise en œuvre.

ACTIONS FORTES – Pour sa part, Boubacar Gaoussou Diarra, secrétaire permanent du cadre politique de gestion de la crise dans les Régions de Mopti et Ségou, a rappelé que le conseil des ministres a décidé de la mise en place de cet organe pour combiner sur le terrain, les actions politiques et militaires afin d’espérer sortir rapidement de la crise dans ces régions. Selon lui, cette rencontre avec les agences humanitaires du système des Nations unies, la Minusma et l’Union européenne avait pour ambition de leur présenter la nouvelle stratégie du gouvernement.
Boubacar Gaoussou Diarra a souligné que ce document ambitionne d’engager rapidement l’Etat du Mali dans des actions fortes à tous les niveaux (gouvernance administrative, sécuritaire, humanitaire, judiciaire, relèvement économique et développement) pour remédier aux difficultés auxquelles les populations sont confrontées. « C’est ce document que nous avons présenté aux partenaires pour les engager dans leur travail quotidien, à incruster leurs actions dans le cadre de cette stratégie pour que nous ayons, gouvernement, partenaires au développement et agences humanitaires, à travailler sur une même stratégie qui va rassembler les actions, mutualiser les efforts et obtenir sur le terrain, une convergence extrêmement utile pour sortir de la crise », a précisé Boubacar Gaoussou Diarra. Selon lui, des contributions importantes ont été faites par les représentants de la Minusma et de l’Union européenne. Les deux partenaires ont marqué leur conviction que la stratégie sur laquelle ils travaillent dans le cadre du système des Nations unies conformément à la résolution 2480, doit se mettre en place en convergence avec la stratégie malienne.
Enfin, le secrétaire permanent du cadre politique de gestion de la crise dans les Régions de Mopti et Ségou a promis de travailler à ce que les axes de développement, de sécurité, de gouvernance, de coordination soient conformes dans les deux camps pour que l’amplitude des efforts soit constatée sur le terrain.

Dieudonné DIAMA

Laisser une réponse